Rêves d'amour  –  Christian Stengel  –  1947

Fiche générale

  • Genre : Comédie dramatique musicale
  • Durée : 105 minutes
  • Production :Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Christian Stengel
  • Interprètes : Annie Ducaux
    Pierre-Richard Willm Willm
    Jules Berry
    Mila Parély
    Lise Berthier
    ouis Seigner
    Daniel Lecourtois
    Jean D'Yd ...
  • Scénario :d'après la pièce de René Fauchois
  • Adaptation :Christian Stengel
    Jean Ferry
  • Dialogues :Jean Ferry
  • Directeur de production :Edouard Lepage
  • Directeur de la photographie : Robert Lefebvre
  • Chef opérateur : Bellet (opérateur)
    Domage (second opérateur)...
  • Compositeur de la musique : Franz Liszt
  • Monteur : Charles Bretoneiche
  • Chef décorateur : Robert Gys (d'après les maquettes de Trauner, Alexandre)
    Roux
  • Costumier : Antoine dit Mayo Milliarakis
    Sarthre

Production

  • Production :Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Directeur de production :Edouard Lepage
  • Assistant de production :France

Fiche artistique

  • Réalisateur :Christian Stengel
  • Scénario :d'après la pièce de René Fauchois
  • Adaptation :Christian Stengel
    Jean Ferry
  • Dialogues :Jean Ferry
  • Scripte :Charlotte Pecqueux
  • Interprètes :Annie Ducaux
    Pierre-Richard Willm Willm
    Jules Berry
    Mila Parély
    Lise Berthier
    ouis Seigner
    Daniel Lecourtois
    Jean D'Yd
    Guy Decomble
    Robert Le Béal
    André Varennes

Fiche technique

  • Directeur de la photo :Robert Lefebvre
  • Chef opérateur :Bellet (opérateur)
    Domage (second opérateur)
    Dandeleu (second opérateur)
  • Compositeur de la musique :Franz Liszt
  • Ingénieur du son :Pierre Calvet
    Zan (assistant son)
    Maillet (assistant son)
  • Monteur :Charles Bretoneiche
  • Chef décorateur :Robert Gys (d'après les maquettes de Trauner, Alexandre)
    Roux
  • Costumier :Antoine dit Mayo Milliarakis
    Sarthre
  • Son :Procédé R. C. A. Photophone (procédé sonore)
  • Décors :Bellagio Environs de Nice (Italie)
  • Maquilleur :Bordenave
  • Photographe de plateau :H Pecqueux
  • Régisseur :André Michaud
    Seuret (régie extérieurs)
  • Assistant réalisateur :Paule Boutaut

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique musicale
  • Durée : 105 minutes

RÉSUMÉ

A Paris où il mène une existence modeste Franz Liszt, jeune hongrois professeur de piano, fait la connaissance de la belle Comtesse Marie d'Agoult qui l'invite à .une soirée. Franz paraît dans les salons du Comte d'Agoult où les émigrés et les pairs de France regardent avec méfiance les intellectuels invités par la Comtesse. Celle-ci toutefois se sent, attirée par le caractère fougueux de Liszt et une profonde intimité se noue entre eux. Pendant un séjour à la campagne Marie d'Agoult recevant, en l'absence de son mari, la visite de Franz, sent grandir en elle un amour qui emportera tout. Elle accepte de suivre le jeune virtuose lorsque sa fille ainée tombe malade et meurt. La mère, voyant dans ce malheur un châtiment du ciel, renonce à son amour. Franz, revenu à Paris, continue à donner ses concerts, mais il est rongé par le chagrin, et un soir, au moment d'entrer en scène, il a une défaillance. Marie d’Agoult, qui était dans la salle, prend alors la décision de rompre définitivement avec le passé poursuivre Franz. Les deux amants s'installent à Genève où Liszt acquiert grâce à son talent une grande considération; mais les portes se ferment devant sa maîtresse. Pour la consoler, Franz lui dédie une nouvelle mélodie: « RÊVES D'AMOUR ». Peu après, il reçoit George Sand qui lui annonce le succès à Pari de sou rival Thalberg. Inquiet, Liszt part pour la capitale où il veut rétablir sa popularité... En son absence, Marie met au monde une fille. Liszt revient à Genève et tous deux partent pour l'Italie. Les années passent. Liszt et Marie sont installés à Bellagio où une seconde fille vient au monde. L’imprésario Belloni tente vainement de décider Liszt à donner de nouveaux concerts lorsque celui-ci, apprenant que la Hongrie, son pays, vient d’être ravagé par les inondations, accepte d’aller y donner une suite de concerts de bienfaisance. C’est pour la virtuose une série de triomphes. Il ne pourra plus désormais se passer de cette vie enivrante et c'est en vain que Marie d'Agoult l'appelle auprès d'elle. Les beaux jours sont bien finis. Marie d’Agoult est revenue à Paris et assista à un concert où la capitale, enthousiaste, acclame Liszt qui dirige sa dernière œuvre, la « Faust Symphonie ». Marie comprend maintenant que le génie a peut-être des droits plus forts que l’amour. Elle est vaincue, elle s’incline : rien désormais ne s’oppose plus à la définitive séparation. D'après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Le tournage se déroule du 4 mars au 24 août 1946 entre les studios de la Victorine à Nice, ceux de Boulogne et ceux de Pathé-Cinéma rue Francoeur. Les extérieurs sont tournés en Italie, à Bellagio, et à Nice. La présentation corporative a lieu le 17 décembre 1946 au Marignan et la première représentation le 29 janvier 1947 au Marivaux et au Marignan.


Présentation corporative : 12/1946
  • Sortie : 29/01/1947
Date de la publication électronique :25 June 2010
Sources :

Index de la Cinématographie française 1947.

Synopsis publicitaire du film