L'Assommoir   –  Albert Capellani  –  1909

Fiche générale

  • Numéro de film : 2815
  • Genre : Scènes dramatiques
  • Production : Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur : Albert Capellani
  • Interprètes : Alexandre Arquillière Coupeau)
    Jacques Grétillat (Lantier)
    Jacques Varennes (Henri Gouget)
    Mansuelle (Mes bottes)
    Bazin (Bec‑Salé)
    Paul Lack (Bibi la Grillade)
    Eugénie Nau (Gervaise)
    Marie‑Louise Roger (Nana)...
  • Scénario : D’après le roman homonyme d’É. Zola (1877)
  • Adaptation : Albert Capellani et Michel Carré

Production

  • Production : Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur : Albert Capellani
  • Scénario : D’après le roman homonyme d’É. Zola (1877)
  • Adaptation : Albert Capellani et Michel Carré
  • Interprètes : Alexandre Arquillière Coupeau)
    Jacques Grétillat (Lantier)
    Jacques Varennes (Henri Gouget)
    Mansuelle (Mes bottes)
    Bazin (Bec‑Salé)
    Paul Lack (Bibi la Grillade)
    Eugénie Nau (Gervaise)
    Marie‑Louise Roger (Nana)
    Catherine Fontenay (Virginie)
    Irma Perrot (Mme Boche).

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques
  • Métrage : 740 m ; 2427.2 f.
  • Code télégraphique : Guêpe

RÉSUMÉ

Gervaise a attendu Lantier toute la nuit, mais, lorsqu’il rentre au petit matin, il chasse sa femme en pleurs et lui demande de le laisser en paix. Elle prend son panier de linge et va au lavoir. Dès que Gervaise est partie, Lantier fait sa malle, rafle les derniers sous de Gervaise et s’en va malgré Coupeau, un voisin ouvrier zingueur. Au lavoir, Gervaise se trouve en face de Virginie qui la raille au sujet de son mari. Un gamin apporte un mot à Gervaise qui lit : “J’en ai assez de ta jalousie. Je m’en vais. Ne t’en fais pas pour moi, j’ai déjà trouvé de la consolation. Lantier”. L’inconsolable femme se retourne alors avec colère contre sa rivale et lui inflige une forte raclée. Quelques mois après, Coupeau qui fut l’ami de tous les jours, propose à Gervaise de l’épouser, ce qu’elle accepte avec joie. Gervaise fait jurer à Coupeau de ne pas boire une goutte d’alcool. Pendant cinq ans, le couple vit heureux. Virginie, cependant n’a pas oublié l’humiliation subie au lavoir. Un jour que Gervaise et sa petite fille vont porter, comme tous les jours, le repas à Copeau, Virginie qui rôde par là, monte sur l’échafaudage et desserre quelques planches. Lorsque Coupau retourne au travail, les planches glissent sous son pied et il s’écrase sur la chaussée. Ses compagnons le transportent chez lui. Durant la convalescence de Coupeau, celui-ci a pris l’habitude d’aller boire à l’Assommoir. Puis, peu à peu, Coupeau perd tout respect de soi-même et refuse de retourner travailler. Gervaise doit s’occuper de la maison pendant qu’il est au café. Un jour, Coupeau rencontre Lantier et ils font le pari à qui boira 8 cognacs avant que la pendule sonne les 8 coups. Au bout de six verres, Coupeau tombe ivre mort. Gervaise, peu après, essaie de le ramener à la maison mais l’ivrogne refuse et dans une crise se bat avec les habitués. On l’emmène à l’hôpital où il reste deux ans. À son départ, on l’avertit que la moindre goutte d’alcool causera sa perte. Accompagné d’un ami, il rentre dans une épicerie sur le chemin du retour et achète une bouteille de vin. Il retrouve Gervaise qui toute heureuse va faire des courses. Virginie qui rôde à nouveau par là, entre subrepticement et change la bouteille en une bouteille d’absinthe. Coupeau prend la bouteille, boit et réalise qu’il vient de se condamner. Cependant, son désir d’alcool est le plus fort et il vide la bouteille. Il est immédiatement saisi de délirius tremens. Il meurt dans d’atroces souffrances.

En savoir plus

Compte rendu  : M. P.W., 23.10.1909

Sorties  : Le Cirque d’Hiver, Paris, 21.12.1908 au cours d’une grande soirée de Gala conjointement avec L’assassinat du Duc de Guise Pathé Grolée, Lyon, 19.3.1909 L’Assommoir fut le premier film français de long métrage.

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet |p 177

Date de la publication électronique : 14 octobre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004