Les Femmes s'en balancent  –  Bernard Borderie  –  1954

Fiche générale

Affiche
  • Titre original : Femmes s'en balancent (Les)
  • Pays de production : France
  • Genre : Aventure policière
  • Durée : 115 mn
  • Production : CICC
    Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur : Bernard Borderie
  • Interprètes : Eddie Constantine
    Nadia Gray
    Dominique Willms
    Georgette Anys
    Anne - Marie Mersen
    Jacques Castelot ...
  • Scénario : d'après le roman de Peter Chenay
  • Adaptation : Bernard Borderie
  • Dialogues : Jacques Vilfrid
    Bernard Borderie
  • Directeur de production : Robert Bossis
    Charles Borderie (administrateur)...
  • Directeur de la photographie : Jacques Lemare
    Georges Raulet (cameraman)...
  • Compositeur de la musique : Paul Mistraki
  • Monteur : Jean Feyte
    Colette (assistante)
  • Chef décorateur : René Moulaert
    Marius Martin
  • Costumier : Micheline Bonnet (habilleuse)
    Henriette Jamais (habilleuse)

Production

  • Titre original : Femmes s'en balancent (Les)
  • Pays de production : France
  • Production : CICC
    Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Directeur de production : Robert Bossis
    Charles Borderie (administrateur)
    Roger Morand (administrateur)
    Jacqueline Fauvel (secrétaire de production)

Fiche artistique

  • Réalisateur : Bernard Borderie
  • Scénario : d'après le roman de Peter Chenay
  • Adaptation : Bernard Borderie
  • Dialogues : Jacques Vilfrid
    Bernard Borderie
  • Scripte : Lily Hargous
  • Interprètes : Eddie Constantine Nadia Gray
    Dominique Willms Georgette Anys
    Anne - Marie Mersen Jacques Castelot
    Robert Berri Robert Burnier
    Dario Moreno Gil Delamare
    Dominique Bukar Nic Vogel
    Gianni Esposito Francis Perrot
    Emilio Carrer Guy Henri
    Isabelle Eber Christiane Paray
    Martine Alexis Ariane Lancelle
    Luce Aubertin

Fiche technique

  • Photographie : Jacques Lemare
    Georges Raulet (cameraman)
    Luc Mirot (assistant)
    Georges Pastier (assistant)
  • Compositeur de la musique : Paul Mistraki
  • Ingénieur du son : Antoine Petit-Jean
    René Brouthier (recorder)
  • Monteur : Jean Feyte
    Colette (assistante)
  • Chef décorateur : René Moulaert
    Marius Martin
  • Costumier : Micheline Bonnet (habilleuse)
    Henriette Jamais (habilleuse)
  • Maquilleur : Jean Ulysse
    Nicole Bouban (assistante)
  • Photographe de plateau : Guy André
  • Régisseur : Henri Jacquillard (régisseur général)
    Moreau (régisseur-adjoint)
    Albert Volper (régisseur ensemblier)
  • Assistant réalisateur : Jean Lefèvre
    Mogoulsky

Résumé et notes

  • Genre : Aventure policière
  • Durée : 115 mn

RÉSUMÉ

Ça commence par un billet de mille dollar aussi faux que la fille qui, essaie de la changer, e Italie, une chanson affreusement triste où un cow-boy pleure sur sa guitare en constatant que les femmes s'en balancent, et un agent du F.B.I. que l'on a refroidi, avant de l'enfermer dans un frigidaire... Il y a là, sans l'ombre d'un doute, un pot aux roses...Et c'est Lemmy Caution, le détective bien connu, qui est chargé d'y mettre le nez. Aymes, le mari de la fille aux mille dollars, vient de se suicider. Une drôle d'histoire. Aymes a précipité sa voiture par-dessus l parapet d'un pont en réparation. Et si l'on a retrouvé qu'un cadavre dans les débris de la voiture, cela ne prouve pas qu'il était tout seul. Le gardien du port, avec sa tête de faux témoin, prétend qu'une femme est descendue de la voiture, avant que le conducteur fasse le grand saut. Qui était cette femme? Celle d'Aymes, Henriette? ou Paulette, une belle fille aux longs cheveux blonds qui tournait autour de la victime et qui a bien des mauvaise fréquentations? Au début, Lemmy patauger un peu... Il lui faudra faire bien des promenades dangereuses dans la banlieue de Rome, bien des visites dans des appartements dont personne ne lui a donné la clef, distribuer - et recevoir - bien des coups de poing et bien de coup de revolver, risquer la chose à laquelle il tient le plus au monde, la peau du fils de maman Caution avant de commencer à comprendre... Car soudain, tout s'éclaire. Mes multiples personnages qu'il a pu interroger, ceux qui l'ont accueilli à coups de mitraillette comme ceux qui lui veulent du bien, sont des satanés menteurs. Pas un qui lui ait dit un semblant de vérité, ni Henrietta - pourtant si tendre - ni Paulette- si tendre elle aussi - ni toutes les autres, qui s'en balancent, ni bien entendu la bande de gangsters à la manque qui n'aiment pas beaucoup le voir beaucoup tourner autour de leurs affaires.

En savoir plus

Le tournage débute aux studios Francoeur le 15 décembre 1953.

Le film sort dans la combinaison Balzac, Helder, Scala, Vivienne le 5 mai 1954 ; la présentation corporative a eu lieu le 15 avril.


Présentation corporative : 15 avril 1954
  • Sortie : 05/05/1954
Date de la publication électronique : 08 septembre 2010
Sources :

Annuaire du cinéma 1955

Index de la Cinématographie française 1954

Synopsis publicitaire du film