L'Impossible Monsieur Pipelet   –  André Hunebelle  –  1955

Fiche générale

Affiche
  • Titre original : Impossible Monsieur Pipelet (L')
  • Pays de production :France
  • Genre : Comédie
  • Durée : 85 mn
  • Production :PAC
    Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :André Hunebelle
  • Interprètes : Michel Simon
    Gaby Morlay
    Etchika Choureau
    Georgette Anys
    Louis Velle
    Jean Brochard ...
  • Scénario :Jean Halain
  • Adaptation :Jean Halain
    Jacqueline Gut
  • Dialogues :Jean Halain
  • Directeur de production :René Thévenet
    Paul administrateur) Cadéac ...
  • Chef opérateur : Paul Cotteret
    Guy Suzuki ...
  • Monteur : Jean Feyte
    Jacqueline Givors (assistante)
  • Chef décorateur : Lucien Carré
    Robert André (assistant-décorateur)...
  • Costumier : Mireille Leydet
    Louise Albouze (habilleuse)...

Production

  • Titre original : Impossible Monsieur Pipelet (L')
  • Pays de production :France
  • Production :PAC
    Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Directeur de production :René Thévenet
    Paul administrateur) Cadéac
    Charlotte Choquert (secrétaire de production)

Fiche artistique

  • Réalisateur :André Hunebelle
  • Scénario :Jean Halain
  • Adaptation :Jean Halain
    Jacqueline Gut
  • Dialogues :Jean Halain
  • Scripte :Charlotte Lefèvre
  • Interprètes :Michel Simon Gaby Morlay
    Etchika Choureau Georgette Anys
    Louis Velle Jean Brochard
    Louis de Funès Noël Roquevert
    Maurice Baquet Jean-Jacques Delbo
    Jean Dynam Renée S. Passeur
    Nicky Voilard Jess Hahn
    Dominique Maurin Mischa Auer
    Max Dalban Jacqueline Gut
    Benoite Lab Paul Demange
    Rauol Billerey Guervil
    Lucien Frégis Orbal
    BouvetteChristian Chambord
    Gangster

Fiche technique

  • Chef opérateur :Paul Cotteret
    Guy Suzuki
    Marcel Gilot
  • Ingénieur du son :René C. Forget
    Guy Villette (recorder)
    Guy Maillet (perchman)
  • Monteur :Jean Feyte
    Jacqueline Givors (assistante)
  • Chef décorateur :Lucien Carré
    Robert André (assistant-décorateur)
    Daniel Guéret (assistant-décorateur)
  • Costumier :Mireille Leydet
    Louise Albouze (habilleuse)
    Marie Stuber (habilleuse)
  • Décors :Paris
  • Maquilleur :Odette Berroyer
    Monique Patrice (assistante-maquilleuse)
  • Photographe de plateau :Henri Thibault
  • Régisseur :Roger Boulais (régie générale)
    Maurice Tonati (adjoint)
    Georges Fontenelle (régisseur extérieurs)
  • Assistant réalisateur :Bernard Toutblanc-Michel
    Yves Prigent

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Durée : 85 mn

RÉSUMÉ

Jacqueline - c'est ma fille - venait de passer son bac. j'en étais malade: l'émotion... Enfin Maurice - c'est mon mari - est arrivé, porteur de la bonne nouvelle. Il n'y a rien d'étonnant à ce qu'il apporte les nouvelles, il est facteur. Il est aussi concierge, puisque je suis moi-même concierge et qu'il est mon mari. Enfin bref, Jacqueline était reçue et Maurice a décidé de fêter cela dignement. Nous avons invité ma soeur, mon beau-frère, Jojo et le petit - mes neveux. Tout s'est très bien passé et les propriétaires, M. et Mme Richet, sont même cenus féliciter Jacqueline. Â la fin du repas, le Colonel - c'est un des locataires - est arrivé en trombe - c'est le cas de le dire, vous allez voir pourquoi - et nous a annoncé que son appartement était inondé. Nous sommes tous allés voir, et comme on ne savait pas quoi faire, on a appelé les pompiers. Ils auraient été très utiles s'ils n'avaient pas cru qu'il s'agissait d'un incendie. Lorsqu’ils ont mis leurs lances en marche, cela n'a pas arrangé les choses. Je ne sais pas comment cela s'est fait, mais lorsque nous sommes redescendus, Jacqueline était avec Georges - c'est le fils des propriétaires - au bas de l'escalier. Nous l'avons invité à finir la soirée avec nous dans la loge. Le temps a passé bien vite et comme il était très tard, Georges a raccompagné tout le monde en voiture et Jacqueline est allée avec lui. Après, je n'ai plus entendu parler de grande-chose. J'étais bien assez occupée pour les préparatifs du premier match de boxe de Jojo au Central. Ce n'est qu'au bout de huit jours que Jacqueline, en rentrant le soir, s'est effondrée en pleurant comme une Madeleine. Je ne savais pas quoi faire pour la consoler. Elle a fini pour tout me raconter: elle avait revu Georges plusieurs fois. Je l'ai un peu attrapée, car elle me raconte tout d'habitude. En réalité, elle pleurait parce-que Georges s'était moqué d'elle. Je ne savais plus ou j'en étais lorsque Georges est arrivé. Ce n'était pas si grave, puisque il s'est précipite sur mon mari pour lui demander la main de Jacqueline. Maurice ne savait pas trop quoi dire: marier sa fille au fils du propriétaire, cela lui paraissait trop beau pour être vrai. A force de le pousser on est arrivé à le faire monter chez M. Richet pour lui apprendre la nouvelle. Là, tout s'est mal passé M. Richet a pris la chose de très haut et a refusé catégoriquement. Mon mari s'est mis en colère et a eu des mots avec lui. jacqueline et Georges étaient bouleversés. Moi aussi. Je l'ai été encore plus lorsque j'ai trouvé, le lendemain, un mot de Jacqueline qui m’annonçait qu'elle s'était enfuie avec Georges. Mon mari voyais déjà Jacqueline morte de chagrin ou suicidée. Il a le coeur sensible, mon mari. Tout le monde pleurait. M. et Mme Richet, qui été venus nous retrouver dans la loge, pleuraient aussi. Nous nous sommes expliqués avec eux et ils se sont rendu compte que leur fils pouvait épouser la fille du concierge sans qu'ils soient déshonorés. C'est à e moment-là que Georges et Jacqueline sont entrés dans la loge: ils n'avaient pas eu le courage d'aller plus loin que la gare de Lyon. Je crois que je n'ai jamais été aussi heureuse, surtout lorsque M. Richet a dit qu'il consentait au mariage. Ils se marient aujourd'hui. J’espère que tout va bien se passer. Madame PIPELET

En savoir plus

"Monsieur Pipelet", concierge... et facteur à ses moments perdus, n'est pas un concierge-facteur comme les autres. Non! puisque "Monsieur Pipelet" c'est Michel Simon! Quand il troque le képi et les godillots du facteur contre le béret et les pantoufles du concierge, il accomplit ce prodige de rendre exceptionnel un personnage de la vie quotidienne das lequel tous les facteurs pourraient se reconnaître. Il reste avant tout en homme sensible et vrai, heurté par la vie qu'il bouscule d'un éclat de rire ou d'une boutade, et soudain des milliers d'êtres s'imposent à nous. Ils n'ont qu'un visage, le sien. Michel Simon est cet homme comme les autres qui ne ressemble qu'à lui-même. Imaginer un personnage en pensant à lui, c'est avant tout lui laisser le soin total de sa propre création. Il suffit de l'écouter, de le voir, pour trouver les mots et vivre les scènes. Un être vous entraîne avec sa sensibilité, ses peines, sa bonne humeur et ses colères sympathiques. Il n'y a plus qu'à le suivre. Michel Simon est le premier auteur du film. Jean Halain

Tourné aux studios Francoeur et dans Paris à partir du 14 mars 1955. Première représentation à Monte-Carlo le 9 août 1955 et à Paris le 7 septembre 1955.


  • Sortie : 07/09/1955
Date de la publication électronique :14 September 2010
Sources :

Index de la Cinématographie française 1956

Synopsis publicitaire du film (fonds André Bernard, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé)