Amis pour la vie  –  Franco Rossi  –  1956

Fiche générale

Affiche
  • Titre original : Amici per la pelle
  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 95 minutes
  • Production : Cinès
    Société Nouvelle Pathé-Cinéma
  • Réalisateur : Franco Rossi
  • Interprètes : Geronimo Meynier
    Andrea Scire
    Luigi Tosi
    Vera Carmi
    Carlo Tamberlani
    Carlo Ferrara ...
  • Adaptation : Leo Benvenuti
    Bernardi...
  • Dialogues : Leo Benvenuti
    Bernardi...
  • Directeur de la photographie : gabor Pogany
  • Compositeur de la musique : Nino Rota
  • Monteur : otello Colangeli

Production

  • Titre original : Amici per la pelle
  • Production : Cinès
    Société Nouvelle Pathé-Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur : Franco Rossi
  • Adaptation : Leo Benvenuti
    Bernardi
    Piero de
    G. Giagni
    Ugo Guerra
    Franco Rossi
  • Dialogues : Leo Benvenuti
    Bernardi
    Piero de
    G. Giagni
    Ugo Guerra
    Franco Rossi
  • Interprètes : Geronimo Meynier Andrea Scire
    Luigi Tosi Vera Carmi
    Carlo Tamberlani Carlo Ferrara
    Marcella Rovena

Fiche technique

  • Photographie : gabor Pogany
  • Compositeur de la musique : Nino Rota
  • Monteur : otello Colangeli

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 95 minutes

RÉSUMÉ

Mario, treize ans, élève de troisième, retourne au lycée après une brève maladie. il trouve sa place occupée par un nouvel élève, Franco, qui, venant de l'étranger, a pu être inscrit en cours d'année.Mario considère que Franco s'est très mal conduit à son égard et décide de ce venger. Le lendemain, il lui joue un mauvais tour qui le fait renvoyer du cours de littérature, mais Mario est également renvoyé quelques minutes plus tard et tous deux se retrouvant dans le couloir finissent par sympathiser. Mario, qui appartient à une famille bourgeoise, est plein d'admiration pour son camarade qui, fils de diplomate, a beaucoup voyagé et vit dans un grand hôtel de la ville. Franco, de son côté, reçu dans la famille de Mario, a la révélation de la vie de famille: ayant perdu très jeune sa mère, il avait oublié ce qui pouvais être un vrai "chez soi". Mais si Mario éprouve de l'admiration pour Franco, ce dernier admire sa réserve l'assurance dont Mario fait preuve avec les filles de la classe. Un jour de Carnaval, les deux garçons en viennent aux confidences, Mario parle avec insuffisance de son "flirt" et demande à Franco si lui aussi n'a pas une amourette quelque part. Par respect humain, Franco lui parle de Madeleine, jeune fille imaginaire qui tiendrait un grand rôle dans sa vie ; il la décrit longuement et va même jusqu'à donner l'adresse de la maison où elle est censée habiter. Un matin ou, à la suite d'une algarade paternelle, il fait l'école buissonnière, Mario décide d'aller le voir la villa sur l'Appia Antica où habiterait Maddalena. Il trouve bien la villa, apprend qu'elle appartient au père de Franco et qu'elle est inhabitée depuis la mort de sa mère. Mécontent d'avoir été joué, Mario veut s'en expliquer avec Franco. Mais ce dernier, exceptionnellement sensible, s'enfuit bouleversé. A Mario qui le rejoint à l'hôtel, il avoue lui avoir menti par crainte de lui paraître ridicule. Après cette explication, l'amitié des deux garçons est consacrée: Franco, qui n'avait jamais voulu retourner dans sa maison des années heureuses, y conduit Mario. Devant le portrait de la mère de Franco, les deux enfants, bouleversés, ce jurent une amitié éternelle. Quelque temps après, le père de Franco doit, à nouveau, quitter la capitale et partir en poste à l'étranger. Mario obtient que Franco reste jusqu'à la fin de l'année scolaire. C'est les printemps et, à cette occasion, le championnat international de cross-country va se disputer. Les deux amis sont désignés pour défendre les couleurs du lycée. Mario, sûr de gagner, prend un démarrage trop rapide et doit abandonner. Franco a bien essayé de l'entraîner, mais en vain ; l'honneur du lycée étant en jeu, il fonce seul vers la victoire. Pour Mario, l'humiliation est énorme et arrive à balayer chez lui le sentiment même de l'amitié qu'il a qu'il a pour Franco. Le lendemain matin, Franco arrive en retard au lycée: son père doit partir le jour même et il est resté avec lui le plus longtemps possible. Trop longtemps, car Mario, exaspéré par les commentaires ironiques de ces camarades, s'est "vengé" en dénigrant Franco auprès d'eux: il leur a raconté le secret de leur amitié: l'histoire de Maddalena. La leçon est commencée lorsque Franco arrive. L'enfance est cruelle et un dessin censé représenter "Maddalena, le grand amour de Franco" circule dans la classe et arrive sur le bureau de ce dernier. Sans mot dire, Franco pâlit, se lève ; il feint un malaise. Sans un regard pour Mario, il demande au professeur la permission de s'absenter. Mario, qui n'est en rien responsable du dessin ridicule, essaie de rejoindre Franco pour lui expliquer la chose, mais il apprend qu'il vient de partir à l'aérodrome avec son père et qu'il ne reviendra plus. Mario tente par tous les moyens de rejoindre l'aérodrome et rejoint Mario à l'instant précis ou il va passer la barrière de la douane. Une minute leur reste pour se retrouver. La vie les sépare peut-être pour toujours, mais grâce à cette minute, ils resteront amis à jamais. D'après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Présenté au Festival de Venise 1955.

Première représentation (Paris): 17 octobre 1956


Date de la publication électronique : 11 octobre 2010
Sources :

Index de la Cinématographie française 1957

Synopsis publicitaire du film, fonds André Bernard: Collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé