Fernand cow-boy  –  Guy Lefranc  –  1956

Fiche générale

Affiche
  • Pays de production :France
  • Genre : Comédie comique
  • Durée : 85 minutes
  • Réalisateur :Guy Lefranc
  • Interprètes : Fernand Raynaud
    Noël Roquevert
    Dora Doll
    Nadine Tallier
    Pierre Dudan
    Jess Hahn ...
  • Scénario :Jean Redon
  • Adaptation :Yvan Audoard
    Jean Redon
  • Dialogues :Yvan Audoard
  • Directeur de production :Roger de Broi
    Marguerite Marpaux
  • Directeur de la photographie : Maurice Barry
  • Chef opérateur : Gilbert Chain
    Pierre Lhomme (assistant)...
  • Compositeur de la musique : Louiguy
  • Monteur : Monique Kirsanoff
    Armand Psanny (assistant)
  • Chef décorateur : Georges Lévy
    Jacques Brizzio (assistant)...
  • Costumier : Jacques Coitin
    Irène Delebecque (habilleuse)...

Production

  • Pays de production :France
  • Directeur de production :Roger de Broi
    Marguerite Marpaux

Fiche artistique

  • Réalisateur :Guy Lefranc
  • Scénario :Jean Redon
  • Adaptation :Yvan Audoard
    Jean Redon
  • Dialogues :Yvan Audoard
  • Scripte :Marie-Thérèse Cabon
  • Interprètes :Fernand Raynaud Noël Roquevert
    Dora Doll Nadine Tallier
    Pierre Dudan Jess Hahn
    Roger Caussimon Bernard Noël
    Jim Gerald Jean-Marie Amato
    André Weber Albert Michel
    Raoul Billerey Amédée
    Jean Lara

Fiche technique

  • Photographie :Maurice Barry
  • Chef opérateur :Gilbert Chain
    Pierre Lhomme (assistant)
    André Tixador
  • Compositeur de la musique :Louiguy
  • Ingénieur du son :Lucien Lacharmoise
    Jean Philipe (recorder)
    Michel Fano (perchman)
  • Monteur :Monique Kirsanoff
    Armand Psanny (assistant)
  • Chef décorateur :Georges Lévy
    Jacques Brizzio (assistant)
    Jean-Jacques Fabre (assistant)
  • Costumier :Jacques Coitin
    Irène Delebecque (habilleuse)
    Yvette Bonnay (habilleuse)
  • Décors :Région parisienne
  • Maquilleur :Gisèle Jacquin
    Yvette Dauphin (assistante)
  • Photographe de plateau :marcel Dole
  • Régisseur :Michel Bonnay
    Pierre Buffet (régisseur adjoint)
    Albert Volper (régisseur ensemblier)
    François Nadal (régisseur chevaux)
  • Assistant réalisateur :Claude Sautet
    Alain Tesler

Résumé et notes

  • Genre : Comédie comique
  • Durée : 85 minutes

RÉSUMÉ

C’est ton nasillard, cet accent inimitable qui fait la joie du public. Fernand Raynaud l’a ramené de son Auvergne natale. Car il est né à Clermont-Ferrand en 1926. Son père est ouvrier chez Michelin et, dès qu’il est âgé de dix-sept ans, Fernand Raynaud n'a plus qu'une seule idée en tête : « Monter à Paris pour devenir artiste ». Il part et devient apprenti fourreur rue de Trévise, à 200 francs par semaine! « C'était dur, je payais ma chambre 50 francs tous les lundis et le jeudi je n'avais plus rien en poche. Heureusement on distribuait le vendredi des biscuits vitaminés, ce qui me permettait de tenir le coup jusqu'à la paye.» Mais la chance ne lui sourit toujours pas. Aussi dégoûté, Fernand Raynaud retourne dans son Auvergne à Clermont. Il rentre dans un service du ministère des Finances. Au bout d’un court lap de temps, se rendant compte du danger de « s’enliser », il tente de retourner de nouveau à Paris car il veut tenter une nouvelle fois sa chance. En 1948, Jacques Canetti, directeur artistique de chez Philips, le découvre au Central de la Chanson et l'engage aux Trois Baudets. Pendant cinq ans, il va alors mettre au point son personnage, soumettre son corps et son visage à toute une gymnastique comique, observer la vie autour de lui, mine d'aventures burlesques, de sujets de sketches et de chansons ; car il joint maintenant la parole au geste et nous découvre les bourreaux d'enfants, les timides et les durs, les Balandar et les téléphonistes… En 1953, Jacques Canetti lui fait faire un gala en province, pour Jean Nohain. Nohain est tout de suite emballé par la nouveauté des gags et les trouvailles de Fernand Raynaud et le prend à la Télévision pour son émission si populaire : « Trente-six chandelles». A Radio-Luxembourg, le samedi, il nous parle de son cousin, gendarme dans l'Aveyron. Et comme tout comique doit se renouveler Fernand Raynaud étudie déjà un nouveau personnage pour l'émission radiophonique : «Soucoupes volantes». Que sera-t-il? On ne sait que son nom: M. Levau. Peut-être un nouveau Duraton? Aujourd'hui, on ne peut plus, dans la rue, voir un gosse pleurer pour une sucette que son père lui refuse sans qu'un titi lui lance avec l'accent de Fernand Raynaud : « Va donc, eh ! Bourreau d'enfants! » Après son premier film, la Bande à papa, le voici incarnant Fernand cow-boy. Et l'aventure qui arrive à Fernand Mignot n'est pas banale. Notre héros vient d'hériter d'un oncle ... d'Amérique, un' saloon d’hôtel. Or, Férnand Mignot est au début du film en 1880 à Bécon-les-Bruyères ... D'après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Tourné dans les studios de Francoeur.

Tournage commencé le 30 mai 1956. Fin du tournage le 17 juillet 1956.

Première représentation (Paris): 7 septembre 1956


Date de la publication électronique :11 October 2010
Sources :

Index de la Cinématographie française 1957

Synopsis publicitaire du film, fonds André Bernard: Collection de la Fondation Jérôme Seydox-Pathé