Mannequins de Paris  –  André Hunebelle  –  1956

Fiche générale

Affiche
  • Pays de production : France
  • Genre : Comédie
  • Durée : 89 minutes
  • Production : Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
    P.A.C....
  • Réalisateur : André Hunebelle
  • Interprètes : Madeleine Robinson
    Ivan Desny
    Jacqueline Pierreux
    Ghislaine Arsac
    Fabienne
    Marie-Hélène Arnaud ...
  • Scénario : François Campaux
  • Adaptation : Michel Audiard
    André Hunebelle
  • Dialogues : Michel Audiard
  • Directeur de production : René Thévenet
  • Directeur de la photographie : Paul Coteret
  • Compositeur de la musique : Jean Marion
  • Monteur : Jean Feyte
  • Chef décorateur : Lucien Carré

Production

  • Pays de production : France
  • Production : Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
    P.A.C.
    Contact organisation
  • Directeur de production : René Thévenet

Fiche artistique

  • Réalisateur : André Hunebelle
  • Scénario : François Campaux
  • Adaptation : Michel Audiard
    André Hunebelle
  • Dialogues : Michel Audiard
  • Interprètes : Madeleine Robinson Ivan Desny
    Jacqueline Pierreux Ghislaine Arsac
    Fabienne Marie-Hélène Arnaud
    Yvonne Monlaur Max Revol
    jeanne Fusier-Gir Misha Auer
    Georges Chamarat Yoko Tani
    Véronique Verlac Jacqueline Noelle
    Jacqueline Huet Georgette Anys
    Lucky

Fiche technique

  • Photographie : Paul Coteret
  • Compositeur de la musique : Jean Marion
  • Ingénieur du son : René C. Forget
  • Monteur : Jean Feyte
  • Chef décorateur : Lucien Carré
  • Procédé image : Franscope - Technicolor

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Durée : 89 minutes

RÉSUMÉ

Véronique, propriétaire de la première maison de couture de Paris, et Pierre, son mari, peintre de talent, un peu plus jeune qu’elle, sacrifient tous leurs loisirs à l’élaboration de leurs modèles ; Pierre, moins acharné que son épouse, pense parfois, avec nostalgie, à leur agréable maison de campagne, aux reflets argentés des brochets, aux truites qu’il adore pêcher, lors de trop rares évasions. Mais Véronique, toujours absorbée, préoccupée par la collection à venir, ne quitte jamais le téléphone. Elle refuse même d’accompagner, à Cannes, Pierre et les mannequins qui doivent présenter la collection de printemps. Et à Cannes, dans une ambiance de vacances, Pierre ; un instant désœuvré, rencontre Wanda, une fille étrange qui l'envoûte. Aussi rentre-t-il à Paris, nerveux, distrait, mélancolique. Seule, Wanda peut le sortir de son désarroi. Et Wanda, précisément, se présente, un matin, à son bureau. Chanteuse-guitariste, elle vient d’être engagée dans un cabaret. Cette nuit là, Véronique attend Pierre, en vain … tandis que Wanda au cabaret, n'obtient pas le moindre succès. Car l'équipe de mannequins, scandalisée, a cru devoir intervenir en réservant à Wanda un accueil assez vif mais… peux chaleureux! A tel point que Wanda refuse de rester un jour de plus à Paris. Et Pierre, impulsif, abandonnant tout, l’accompagne à Rome. Là-bas, il se remet à peindre mais ne vend rien et ne sait comment subsister. Le loyer n'est pas payé. L'exigeante Wanda vient d’acheter une somptueuse voiture. Quant à Véronique, elle triomphe toujours à Paris, mais avec l'énergie du désespoir, lorsqu'elle apprend, par une amie, la détresse de Pierre : il a quitté Wanda depuis deux mois déjà. Véronique prend alors l'avion pour Rome. Et toutes ses peines, tous ses ressentiments fondent quand Pierre lui montre une série de maquettes: Notre prochaine collection de printemps. D'après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Première repésentation (Monte-Carlo) : 6 septembre 1956; (Paris): 19 septembre 1956


Date de la publication électronique : 11 octobre 2010
Sources :

Index de la Cinématographie française 1957

Synopsis publicitaire du film, fonds André Bernard: Collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé