La Femme et le pantin  –  Julien Duvivier  –  1959

Fiche générale

Affiche
  • Pays de production :France
    Italie
  • Genre : Drame psychologique
  • Durée : 100 minutes
  • Producteur :Christine Gouze-Renal
  • Production :Société Nouvelle Pathé - Cinéma
    Gray Film (Paris)...
  • Réalisateur :Julien Duvivier
  • Interprètes : Brigitte Bardot
    Antonio Vilar
    Espanita Cortez
    Michel Roux
    Lila Kedrova
    Jacques Mauclair ...
  • Scénario :d'après le roman de Pierre Louys
  • Adaptation :Jean Aurenche
    Julien Duvivier ...
  • Dialogues :Marcel Achard
  • Directeur de production :Fred Surin
  • Directeur de la photographie : Roger Hubert
  • Compositeur de la musique : Jean Wiener
    José Rocca
  • Monteur : Jacqueline Sadoul
  • Chef décorateur : Georges Wakhéwitch

Production

  • Pays de production :France
    Italie
  • Producteur :Christine Gouze-Renal
  • Production :Société Nouvelle Pathé - Cinéma
    Gray Film (Paris)
    Dear Films (Rome)
  • Directeur de production :Fred Surin

Fiche artistique

  • Réalisateur :Julien Duvivier
  • Scénario :d'après le roman de Pierre Louys
  • Adaptation :Jean Aurenche
    Julien Duvivier
    Marcel Achard
    Albert Valentin
  • Dialogues :Marcel Achard
  • Interprètes :Brigitte Bardot Antonio Vilar
    Espanita Cortez Michel Roux
    Lila Kedrova Jacques Mauclair
    Dario Moreno Jess Hahn
    Claude Goddard Germaine Michel
    Rivers-Cadet

Fiche technique

  • Photographie :Roger Hubert
  • Compositeur de la musique :Jean Wiener
    José Rocca
  • Ingénieur du son :William Sivel
  • Monteur :Jacqueline Sadoul
  • Chef décorateur :Georges Wakhéwitch
  • Procédé image :Eastmancolor - Dyaliscope

Résumé et notes

  • Genre : Drame psychologique
  • Durée : 100 minutes

RÉSUMÉ

Don Matéo DIAZ, propriétaire d'un important élevage de taureaux, est un homme de 45 ans, appartenant à la haute Société de Séville; il est paré de toutes les séductions. Pendant les fêtes de la FERIA, il remarque une fille, jeune, étrange, ravissante, vêteu modestement, qui le regarde d'un air moqueur. Intrigué par ce regard, dont le souvenir le poursuit, il apprend avec étonnement qu'elle est la fille de Stanislas Marchand, le célèbre écrivain français émigré en Espagne à la libération, et qu'elle a été élevée pauvrement par ce père humilié et déçu. Très séduit par la jeune fille, don Matéo crée des occasions de la revoir. Mais plus il la rencontre, plus elle lui parait incompréhensible, déroutante, ingénue et pourtant si provocante! Mais moins il parvient à la déchiffrer, plus son image devient obsédante. Eva est plus perspicace, elle sait que Mtéo ne lui offrira qu'un petit rôle dans sa vie. Elle se refuse à l'accepter. Quand elle comprend que son père n'a pas eu en France la conduite glorieuse qu'elle imaginait, elle accepte un engagement dans une boîte de nuit de deuxième ordre. Dès qu'il le sait, don Matéo s'y rend chaque soir mais n'obtient d'elle qu'une promesse: "Elle se garde pour lui." Pourtant il la surprend dansant nue devant un groupe d'étrangers et sa colère explose, mais il est désarmé par l'ingénuité feinte d'Eva: "Personne ne l'a touchée!"... Elle refuse de se laisser entretenir par lui et part pour une tournée avec une troupe. Éperdu d'amour Matéo la suit. Mais exaspéré par tant d'espoirs et de déceptions, il ne peut supporter de la voir sur scène avec un jeune danseur, encore plus belle, plus provocante dans cette danse pleine d'érotisme. Brutalement il interrompt le numéro, déclenchant une terrible bagarre. La police intervient et emmène don Matéo. Comme il sort du commissariat le lendemain, au petit jour, humblement Eva le suit. Il est humilié, les vêtements déchirés... "C'est maintenant que je t'aime" dit-elle. " Et depuis ce jour, depuis un an, elle est ma femme" ajoute don Matéo et nous comprenons qu'il termine une longue confession, dans une boîte de nuit de Paris, où Eva, "la grande danseuse espagnole" achève son numéro... mais Don Matéo nous apparaît vieilli, amoindri. Visiblement la déchéance à laquelle l'a amené son amour est totale. Elle peut l'amener à la passivité complète ou au meurtre. Eva belle, sûre d'elle, sort au bras d'un jeune garçon athlétique...

En savoir plus

Première représentation (Paris): 13 février 1959. - Berlitz, Paris, Wepler


  • Sortie : 13/02/1959
Date de la publication électronique :30 September 2010
Sources :

Synopsis publicitaire du film Index de la Cinématographie française 1959 - B