L'Affaire d'une nuit   –  Henri Verneuil  –  1960

Fiche générale

Affiche
  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 95 minutes
  • Producteur : Christine Gouze-Renal
  • Production : Production Générale de Films
  • Distribution : Consortium Pathé
  • Réalisateur : Henri Verneuil
  • Interprètes : Pascale Petit
    Roger Hanin
    Pierre Mondy
    Robert Dalban
    Gabriel Gobin
    Micheline Luccioni ...
  • Scénario : d'après le roman d'Alain Moury (Edition Robert Laffont)
  • Adaptation : Jean Aurenche
    Henri Jeanson
  • Dialogues : Henri Jeanson
  • Directeur de production : Fred Surin
  • Directeur de la photographie : Robert Le Febvre
  • Compositeur de la musique : Martial Solal
  • Monteur : Léonide Azar
  • Chef décorateur : Robert Clavel

Production

  • Producteur : Christine Gouze-Renal
  • Production : Production Générale de Films
  • Distribution : Consortium Pathé
  • Directeur de production : Fred Surin

Fiche artistique

  • Réalisateur : Henri Verneuil
  • Scénario : d'après le roman d'Alain Moury (Edition Robert Laffont)
  • Adaptation : Jean Aurenche
    Henri Jeanson
  • Dialogues : Henri Jeanson
  • Interprètes : Pascale Petit Roger Hanin
    Pierre Mondy Robert Dalban
    Gabriel Gobin Micheline Luccioni
    Bernard Musson Emile Genevois
    Claude Piéplu Gisèle Préville
    Henri Varneuil Brigitte Bardot
    Christine Gouze-Rénal Félix Marten
    Jacques Charrier Dario Moreno

Fiche technique

  • Photographie : Robert Le Febvre
  • Compositeur de la musique : Martial Solal
  • Ingénieur du son : Antoine Archimbaud
  • Monteur : Léonide Azar
  • Chef décorateur : Robert Clavel
  • Photographe de plateau : Robert Le Febvre

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 95 minutes

RÉSUMÉ

Les quais de Paris, il est cinq heures de l'après~ midi, Michel Ferréol, une cage à la main, sort du "Paradis dés oiseaux", l'oisellerie bien connue du quai de Gesvres, quand il aperçoit Antoine Fiesco, un ancien condisciple qu'il n'a plus revu depuis une quinzaine d'années. Evidemment Miche Ferréol, qui ne se souvient pas avoir eu de telles affinités avec Fiesco, cherche à éviter son ex camarade de collège. Mais tout à coup Ferréol s'aperçoit que "son ami" est en compagnie d'une ravissante créature, sa femme. Aussitôt la crainte d'aborder le raseur se change en un furieux désir de renouer "cette merveilleuse amitié d'enfance" . Devant trois Pernods à la terrasse d'une brasserie, place du Châtelet, Michel Ferréol apprend pêle-mêle que son "grand ami" est maintenant professeur de dessin, qu'il a rencontré sa femme Christine alors qu'elle était vendeuse dans un magasin d'articles pour peintres., que le ménage n'est pas très riche, et que Fiesco, en politique, a des idées bien arrêtées. D'ailleurs il doit se rendre dans une heure à l'Arc de Triomphe pour ranimer la flamme avec un groupe d'anciens et assister à la réunion publique à la Mutualité. Là il assurera le service d'ordre et puis il rentrera chez lui vers minuit. Michel Ferréol propose tout naturellement de raccompagner a femme de son camarade, après aoir déposé Fiesco à l'Etoile. Voici donc Michel seul avec Christine. Il voudrait prolonger un peu son tête-à-tête. Une idée lui vient, saugrenue : il suggère à sa nouvelle amie, avant de rentrer, de l'aider à choisir une veste chez "Old England". il a, dit-il, un goût déplorable.Attendrie par ce biais , Christine accepte. Michel se montre charmant, invite Christine à dîner. Elle accepte encore puisque Fiesco rentrera qu'à minuit. Michel, de son côté, préviendra son épouse qu'il a un dîner d'affaires impromptu. Au cours de la soirée, Ferréol multiplie les attaques, alterne tous les genres, bref, semble avoir séduit son "affaire d'une nuit". Mais au moment où il s'arrête devant un hôtel et lui propose d'être à lui, elle se refuse avec véhémence. Michel, vexé, emballe sa voiture à toute allure la dépose chez elle à Saint-Clou. Mais pendant le trajet le dépit de Ferrèol se transforme en un sentiment de gêne voilé de confusion. Voilà sans doute pourquoi, au moment de se quitter, c'est Christine qui lui propose de rentrer chez elle "boire le dernier verre". Après avoir bu le dernier verre (doux euphémisme qui n'aura trompé personne), il est deux heures du matin et Fiesco n'est pas rentré. Michel, lui, est décidé à profiter de cette nuit merveilleuse où il a découvert une Christine inattendue. L'idée fulgurante est là. Elle va écrire un mot à son mari où elle lui dira son angoisse de ne pas l'avoir vue rentrer à deux heures du matin et sa décision d'aller le rejoindre à la Mutualité. La lettre est mise bien en évidence et le couple part pour Paris, vivre sa nuit. Mille incidents, tous irritants ou burlesques, vont se succéder en un enchaînement de circonstances qui aboutiront à une terrible impasse: il est maintenant six heures du matin, comment expliquer leur fugue? Ferréol est d'autant plus anxieux que Christine lui a fait de Fiesco le portrait d'un homme coléreux, redoutable et... imprévisible. Comment et pourquoi Michel s'est-il mis dans une situation pareille pour cette fille à laquelle finalement, le plaisir des sens étant assouvi, il s'aperçoit qu'il ne tient pas tellement? Comment vont-ils apprendre à Fiesco la rentrée de sa femme à cette heure indue? Quelle sera sa réaction, quel sera le dénuement de cette "affaire d 'une nuit"? D'après le synopsis publicitaire du film.

En savoir plus

Première représentation (Paris): 14 septembre 1960. - Balzac, Helder, Scala, Vivienne.


Date de la publication électronique : 07 octobre 2010
Sources :

Synopsis publicitaire du film.

Index de la Cinématographie française 1961.