Le Tracassin ou les plaisirs de la ville  –  Alex Joffé  –  1961

Fiche générale

Affiche
  • Pays de production :France
  • Genre : Comédie burlesque
  • Durée : 103 minutes
  • Producteur :Raoul Ploquin
  • Production :Films Raoul Ploquin
    Pathé Cinéma
  • Distribution : Consortium Pathé
  • Réalisateur :Alex Joffé
  • Interprètes : Bourvil
    Pierrette Bruno
    Armand Mestral
    Maria Pacome
    Léo Campion
    Rosy Varte ...
  • Scénario :Jean Bernard-Luc
    Alex Joffé
  • Dialogues :Jean Bernard-Luc
  • Directeur de production :Raoul Ploquin
  • Directeur de la photographie : Marc Fossard
  • Compositeur de la musique : George Van Parys
  • Monteur : Eric Pluet
  • Chef décorateur : Rino Mondellini

Production

  • Pays de production :France
  • Producteur :Raoul Ploquin
  • Production :Films Raoul Ploquin
    Pathé Cinéma
  • Distribution : Consortium Pathé
  • Directeur de production :Raoul Ploquin

Fiche artistique

  • Réalisateur :Alex Joffé
  • Scénario :Jean Bernard-Luc
    Alex Joffé
  • Dialogues :Jean Bernard-Luc
  • Interprètes :BourvilPierrette Bruno
    Armand Mestral Maria Pacome
    Léo Campion Rosy Varte
    J.-M. Proslier Charpini
    Françoise Deldick Chantal Delberg
    Diane Wilkinson

Fiche technique

  • Directeur de la photo :Marc Fossard
  • Compositeur de la musique :George Van Parys
  • Ingénieur du son :René Sarazin
  • Monteur :Eric Pluet
  • Chef décorateur :Rino Mondellini

Résumé et notes

  • Genre : Comédie burlesque
  • Durée : 103 minutes

RÉSUMÉ

Un film comique ne se résume pas... et « Le Tracassin » encore moins, puisque, comme chacun le sait, cette maladie - dernière née de la vie quotidienne - est la résultante implacable du maximum d'ennuis dans un minimum de temps. André Loriot, en proie à ce "tracassin "... c'est vous, c'est moi, c'est nous tous, tous les jours de notre vie, depuis le moment matinal et horrible où la symphonie des "Sitas" avec accompagnement de poubelles (remplaçant le classique réveille-matin) nous fait émerger de nos rêves, jusqu'à celui, non moins horrible où, pour s'y replonger, il faut se boucher les oreilles, fermer fenêtres et portes, et appeler de toutes ses forces un sommeil que les nerfs, trop tendus, refusent. Tout ceci, évidemment, sur un fond sonore de sonneries de téléphone, klaxons, sifflets d'argents, apostrophes de concierges, rappels à l'ordre, dictaphones, transistors, magnétophones, etc. Ajoutez à cela les effets inattendus du B.H. 33. (dynamisant-euphorisant), les impossibles rétablissements de nouveaux francs en anciens (tout aussi difficiles d'ailleurs à se procurer les uns que les autres), les incompatibilités de l'amour avec un compte en banque réduit au même minimum que l'espace vital, les exigences du patron, les soupçons dé Juliette (ah! les soupçons de Juliette !), etc., etc. Bien sûr, l'amour sera finalement Je plus fort et seule Juliette occupera toutes les heures de toutes les journées du calendrier. Adieu, le tracassin !... D'après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Première représentation (Paris): 20 décembre 1961. - Français, Marignan.


  • Sortie : 20/12/1961
Date de la publication électronique :07 October 2010
Sources :

Index de la Cinématographie française, Tous les films 1962 Index Cinéma 1963 Synopsis publicitaire du film