La Beauté d'Hippolyte  –  Giancarlo Zagni  –  1962

Fiche générale

  • Titre original : La Bellezza d'Ippolita
  • Pays de production :Italie
    France
  • Genre : Comédie gaie
  • Durée : 90 minutes
  • Production :Arco Film
    Cineriz...
  • Réalisateur :Giancarlo Zagni
  • Interprètes : Gina Lollobrigida Enrico Maria Salerno
    MilvaLars Bloch
    Carlo Giuffré Franco Giacobini
    Ariel Mannoni Angela Portaluri ...
  • Scénario :Elio Bartolini
    Pasquale Festa Campanile
    Massimo Franciosa
    Giancarlo Zagni (d'après le roman homonyme d'Elio Bertolini "La Bellezza d'Ippolita")
  • Adaptation :Elio Bartolini
    Pasquale Festa Campanile ...
  • Directeur de la photographie : Aldo Scavarda
  • Compositeur de la musique : Carlo Rustichelli

Production

  • Titre original : La Bellezza d'Ippolita
  • Pays de production :Italie
    France
  • Production :Arco Film
    Cineriz
    Francinex
    Pathé

Fiche artistique

  • Réalisateur :Giancarlo Zagni
  • Scénario :Elio Bartolini
    Pasquale Festa Campanile
    Massimo Franciosa
    Giancarlo Zagni (d'après le roman homonyme d'Elio Bertolini "La Bellezza d'Ippolita")
  • Adaptation :Elio Bartolini
    Pasquale Festa Campanile
    Massimo Franciosa
    Giancarlo Zagni
  • Interprètes :Gina Lollobrigida Enrico Maria Salerno
    MilvaLars Bloch
    Carlo Giuffré Franco Giacobini
    Ariel Mannoni Angela Portaluri
    Franco Balducci Renato Membor
    Piero Palermini Bruno Scipioni

Fiche technique

  • Photographie :Aldo Scavarda
  • Compositeur de la musique :Carlo Rustichelli

Résumé et notes

  • Genre : Comédie gaie
  • Métrage : 2469 mètres
  • Durée : 90 minutes

RÉSUMÉ

Ex-danseuse de variétés de second ordre, Hippolyte a renoncé à la « carrière » par amour pour Luca, propriétaire d’une pompe à essence dans un village de la région de Venise. Luca (Enrico Maria Salerno) est un homme simple, naturel, instinctif dans ses désirs comme dans sa jalousie. Hippolyte l'aime à sa façon avec toutes les ressources de son tempérament exubérant. Mais en même temps elle aime se faire courtiser par les clients motorisés auxquels - et ce n’est pas par hasard - elle sert l'essence vêtue de pantalons et de blouses collantes. Malgré les apparences, Hippolyte ne fait rien de mal. Son exubérance capricieuse n'est que fumée. Cependant Luca n'aime pas certaines exhibitions de sa femme. Il la gronde et la bat. Mais Hippolyte est têtue et continue à papillonner avec tous et à provoquer son mari. Elle ne changera pas d'attitude. Luca, lui, changera lorsqu'un jour arrivera devant la pompe à essence, Adrienne (Mi lva), ex-collègue d'Hippolyte. La présence de l'amie, libre et indépendante, fait renaître en elle le désir de liberté et déclenche son instinct rebelle. Sans se préoccuper de la jalousie de son mari, ou plus exactement pour l'aviver, Hippolyte accepte l’invitation d'un touriste allemand qui l'emmène à un concours de danse. Pour donner une leçon à sa femme, Luca passe quelques heures voluptueuses avec Adrienne. La fille est gentille, facile à conquérir et accepte volontiers de « collaborer» avec Luca. Mais la leçon se retourne contre le mari jaloux. Hippolyte rentre et découvre la trahison. Finalement, se libérant de toute coquetterie, elle confesse la vérité à son mari: « Je ne t'ai jamais trahi, mais maintenant je le ferai pour me venger. » Luca croit devenir fou. Il sait qu'Hippolyte tiendra sa promesse. Il finit par prier sa femme de le trahir ou plus tôt pour terminer cette partie qu'il n'arrive plus à suivre. Dès ce moment, avec un raffinement et une vengeance toute féminine, Hippolyte torturera son mari en lui répétant : « Je te trahirai, mais quand je voudrai et avec qui me plaira. » Hippolyte ne le trahira pas, mais elle laissera pendre sur la tête de son mari cette terrible épée de Damoclès : la possibilité d'une vengeance. D'après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Première représentation (Paris): 9 novembre 1962 - Ermitage, Français, Mistral, Wepler


  • Sortie : 09/02/1962
Date de la publication électronique :07 October 2010
Sources :

Index Cinéma 64 Synopsis publicitaire du film, fonds André Bernard: Collection de la Fondation jérôme Seydoux-Pathé