Les Durs à cuire  –  Jacques Pinoteau  –  1963

Fiche générale

Affiche
  • Pays de production :France
  • Genre : Comédie burlesque
  • Durée : 83 minutes
  • Production :Cimatel
    Société Nouvelle Pathé-Cinéma
  • Réalisateur :Jacques Pinoteau
  • Interprètes : Jean Poiret
    Pierre
    Roger
    Michel Serrault
    Stéphane Audran
    Mireille Darc ...
  • Scénario :Roger Pierre
    Jacques Emmanuel
    Jack Pinoteau d'après le roman de Michel Lebrun "Dans mon joli pavillon"
  • Adaptation :Roger Pierre
    Jacques Emmanuel ...
  • Dialogues :Jacques Emmanuel
  • Directeur de production :René G. Vuattoux
  • Directeur de la photographie : Claude Lecomte
  • Compositeur de la musique : Paul Misraki
  • Monteur : Georges Arnstam
  • Chef décorateur : Jean Douarinou

Production

  • Pays de production :France
  • Production :Cimatel
    Société Nouvelle Pathé-Cinéma
  • Directeur de production :René G. Vuattoux

Fiche artistique

  • Réalisateur :Jacques Pinoteau
  • Scénario :Roger Pierre
    Jacques Emmanuel
    Jack Pinoteau d'après le roman de Michel Lebrun "Dans mon joli pavillon"
  • Adaptation :Roger Pierre
    Jacques Emmanuel
    Jack Pinoteau
    Jacques Emmanuel
  • Dialogues :Jacques Emmanuel
  • Interprètes :Jean Poiret Pierre
    RogerMichel Serrault
    Stéphane Audran Mireille Darc
    Hubert Deschamps Claude Chabrol
    France Rumilly Fernand Sardou
    Max Montavon Olivier Hussenot
    Marcel Achard Jean Degrave
    Philippe Castelli

Fiche technique

  • Photographie :Claude Lecomte
  • Compositeur de la musique :Paul Misraki
  • Ingénieur du son :Guy Villette
  • Monteur :Georges Arnstam
  • Chef décorateur :Jean Douarinou

Résumé et notes

  • Genre : Comédie burlesque
  • Durée : 83 minutes

RÉSUMÉ

Germain Lormont est un auteur de pièces policières à succès. C'est aussi un homme comblé: il a une belle maison, une jolie femme, un collaborateur fidèle, un ami de toujours et une secrétaire ravissante. Pourquoi faut-il que ce bonheur soit mis en péril... un soir d'orage, par... une cheminée? Une cheminée qui tombe du toit de sa somptueuse villa et manque de l'écraser. Il lui apparaît bientôt que l'accident n'est pas du à la violence du vent mais à un attentat dirigé contre sa personne. Qui est le coupable? Germain Lormont prend contact avec un détective privé. En lisant son rapport, l'univers de Germain s'écroule: sa femme le trompe avec son collaborateur et son ami de toujours souhaite sa mort. De là à penser que ces trois êtres se sont associés pour le supprimer, il n'y a qu'un pas. Germain le franchit d'autant plus facilement qu'il manque d'être victime d'un nouvel attentat les freins de sa voiture ont été sabotés. De plus en plus inquiet pour sa vie Germain commence à perdre la tête et décide de prendre l'offensive en tuant avant qu'on le tue. Mais comme c'est un auteur de pièces policières, il va réaliser ses crimes parfaits de façon théâtrale et rocambolesque. Au faux ami, Germain prépare une mort explosive, en installant dans son lit un dispositif infernal extrêmement compliqué. Celui-ci demeure sans effet et le faux ami explose de lui-même, ailleurs, de façon purement fortuite. Au séducteur de son épouse, Germain prépare une mort par immersion, ce qui lui vaut des démêles comiques avec un tonneau. Mais le séducteur meurt d'une indigestion à la suite d'un repas trop copieux. En toute logique, le commissaire de police conclut à deux morts naturelles. Germain, débarrassé de ces deux ennemis, se croit tranquille désormais. Mais le détective privé, auquel il avait eu affaire au début, est un maître chanteur: il utilise des photos de Germain prises pendant les deux tentatives avortées, pour lui soutirer de l'argent. Fou furieux, Germain veut maintenant tuer le détective. Il se lance à sa poursuite à bicyclette. Mais avant qu'il ait pu rattraper l'ignoble personnage, celui-ce est appréhendé par la police qui le recherche pour d'autres motifs. Germain s'aperçoit, au cours de l'aventure, qu'il a failli être victime d'un nouvel attentat. Serait-il dû à sa femme ou au monde entier ligué contre lui? Germain délire... La guérison interviendra quand il saura que son épouse était en dehors de toutes les machinations dirigées contre lui, et qu'elle ne l'a jamais trompé. Grâce à elle, même, il connaîtra les vrais coupables et, guéri de sa hantise, retrouvera le bonheur. D'après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Première représentation (Paris): 10 juin 1964. - Balzac, Helder, Scala, Vivienne


Date de la publication électronique :07 octobre 2010
Sources :

Index Cinéma 65

Maurice Bessy; Raymond Chirat; André Bernard: Histoire du cinéma français. Encyclopédie des films 1961-1965

Synopsis publicitaire du film.