Le Général du Diable  –  Helmut Käutner  –  1956

Fiche générale

  • Titre original : Des Teufels General
  • Pays de production :Allemagne
  • Genre : Drame
  • Producteur :Gyula Trebitsch
  • Production :Real-Film
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Helmut Käutner
  • Interprètes : Curt Jürgens Victor de Kowa
    Marianne Koch Karl John
    Eva Ingeborg x Scholz Camilla Spira
    Erica Balqué Albert Lieven ...
  • Scénario :Helmut Käutner
    Georg Hardalek d'après la pièce de Carl Zuckmayer
  • Directeur de production :Heinz Günther Sass
  • Chef opérateur : Albert Benitz
  • Monteur : Klaus Dudenhöfer
  • Chef décorateur : Herbert Kirchhoff
    Albrecht Becker ...

Production

  • Titre original : Des Teufels General
  • Pays de production :Allemagne
  • Producteur :Gyula Trebitsch
  • Production :Real-Film
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Directeur de production :Heinz Günther Sass

Fiche artistique

  • Réalisateur :Helmut Käutner
  • Scénario :Helmut Käutner
    Georg Hardalek d'après la pièce de Carl Zuckmayer
  • Interprètes :Curt Jürgens Victor de Kowa
    Marianne Koch Karl John
    Eva Ingeborg x Scholz Camilla Spira
    Erica Balqué Albert Lieven
    Paul Westermeier Carl-Ludwig Diehl
    Harry Meyen Bum Krüger
    Beppo Brehm Werner Fuetterer

Fiche technique

  • Chef opérateur :Albert Benitz
  • Ingénieur du son :Werner Schlagge
  • Monteur :Klaus Dudenhöfer
  • Chef décorateur :Herbert Kirchhoff
    Albrecht Becker
    Friedrich-Dieter Bartels

Résumé et notes

  • Genre : Drame

RÉSUMÉ

Berlin, 5 décembre 1941. Le Colonel S.S. Schmidt-Lausitz (V. de Kowa) cherche à abattre le prestigieux Général Harras (C. Jürgens) intendant général de l'aviation qu'il soupçonne de sabotage. Grand buveur, grand trousseur de jupons, Harras a beaucoup d'amis : le commandant Eilers (A. Lieven) et sa femme Anna (E. Blaqué) fille du financier Mohrungen (C.-L. Diehl), le lieutenant Hartmann (H. Meyen) fiancé de Monique Mohrunger (E.-I. Scholz), Oderbruch (K. John), chef des Services techniques de l'aviation, Korrianke (P. Westermeier) son fidèle chauffeur, et enfin l'actrice Olivia Geiss (C; Spira) et sa nièce Diddo (M. Koch). Tandis que les conjurés préparent sa perte, Harras se saoule superbement chez Olivia, essaie d'échapper à Monique qui le poursuit, s'empare du coeur de la petite Diddo. Au petit jour, la Gestapo l'arrête. Son incarcération a pour but seulement de l'humilier, de briser son orgueil et de le rendre malléable et sans une petite erreur de Schmidt-Lausitz le résultat serait atteint. Quand il sort de prison, les évènements se précipitent: les Etats-Unis sont entrés en guerre, l'hiver s'installe en Russie, des Juifs abrités par Olivia se suicident pour ne pas la compromettre plus longtemps, les sabotages se sont multipliés. Malgré l'opposition d'Oderbruch, les avions sabotés sont envoyés au front où Eilers se tue dans l'un d'eux. Harras décide alors d'en finir. Il envoie Diddo à Vienne , et monte dans un des avions mortels. Oderbruch l'accompagne et lui sauve la vie... en lui révélant le défaut de l'avion. Car le saboteur, c'est lui! Au lieu de le dénoncer, Harras s'envolera de nouveau et trouvera la mort en piquant droit sur l'aérodrome investi par les S.S. Mais Oderbruch reste en place! D'après l'Index de la Cinématographie française 1956-B.

En savoir plus

Prix et distinctions : Curd Jürgens, Grand Prix de l’Interprétation (Coupe Volpi), Venise 1955.

Première présentation (Paris): 1er février 1956


Présentation corporative : 06/02/1956
  • Sortie : 06/02/1956
Date de la publication électronique :24 June 2011
Sources :

Index de la Cinématographie française 1956-B