Portrait de Léo Castelli  –  Claude Berri  –  1988

Fiche générale

  • Autre titre : Claude Berri rencontre Léo Castelli
  • Genre : Documentaire
  • Durée : 175 minutes
  • Producteur :Jacques Tronel
    Elisabeth Benjamin (New-York)
  • Production :La Sept
    Renn Productions (coproduction)
  • Numéro de visa : 66832
  • Réalisateur :Claude Berri
  • Producteur délégué :Claude Berri
    Ann Hindry (avec la collaboration de)
  • Directeur de la photographie : Nurith Aviv (directeur d la photographie)
    Claire Bailly (assistante)...
  • Compositeur de la musique : Pedro Elias ("La Malena")
  • Monteur : Sabine Mamou (monteur)
    Lucile Hadzihalilovic ...

Production

  • Autre titre : Claude Berri rencontre Léo Castelli
  • Producteur :Jacques Tronel
    Elisabeth Benjamin (New-York)
  • Production :La Sept
    Renn Productions (coproduction)
  • Producteur délégué :Claude Berri
    Ann Hindry (avec la collaboration de)
  • Participation financière :Centre National de la Cinématographie

Fiche artistique

  • Réalisateur :Claude Berri

Fiche technique

  • Directeur de la photo :Nurith Aviv (directeur d la photographie)
    Claire Bailly (assistante)
    Marc Benjamin (2ème caméra)
    Jamie Stonie
    Francesco Varese (assistants)
  • Compositeur de la musique :Pedro Elias ("La Malena")
  • Ingénieur du son :Marc Paturet
    paul Bertault (mixage)
  • Monteur :Sabine Mamou (monteur)
    Lucile Hadzihalilovic
    Nicole Cohen (assistantes)
  • Chef machiniste :Alan Deutsh
    Marc Benjamin (électriciens)
  • Banc-titre :Jean-Noël Delamarre
    Georges-Eric Martinaux
  • Unité de programme :Thierry Garrel
  • Sous-titres (anglais) :A.Whitelaw & W.Byron
  • Photographes :Jon Abbott
    Marianne Barcelonna
    Rudolph Burckhardt
    John Cliett
    Ivan Dallatana
    Oberto Gili
    Hans Hammarskiöld
    Greg Heins
    Georges Holzer
    Horst
    Bruce C. Jones
    Helaine Messer
    Oury Milshtein
    Ugo Mulas
    Hans Namuth
    Eric Pollitzer
    Glenn Steigelman
    Alfred Stieglitz
    Dorothy Zeidman
    Zindman / Fremont
  • Remerciements :DIA Art Foundation
    Mary Boon-Michael Verner Gallery
    Paula Cooper Gallery
    Menil Foundation
    MOMA
    Saatchi Collection
    Tony Shafrazi Gallery
    Ileana Sonnabend Gallery
    John Weber Gallery

 

Résumé et notes

  • Genre : Documentaire
  • Durée : 175 minutes

RÉSUMÉ

Au départ, un voyage à New-York. Claude Berri va pour la première fois à la galerie Léo-Castelli. Il ne connaît rien à la peinture américaine. Peu à peu, il est séduit par Robert Rauschenberg, Jasper Johns, Cy Twombly, Frank Stella, Le Pop Art : Roy Lichtenstein, Andy Wharol, Claes Oldenburg, Les conceptuels. Coup de foudre à 50 ans, il rencontre et aime la peinture américaine. Léo Castelli lui, a plus de 80 ans et est devenu marchand d’art à l’âge de 50 ans. Claude Berri va revivre cette initiation durant trois heures d’entretien. Léo Castelli, prophète et merveilleux conteur face à Claude Berri, étudiant. Un champs contre champs avec pour seule ponctuation, quelques visites dans les ateliers des plus grands artistes américains contemporains. Léo Castelli n’explique pas la peinture : il la raconte, il la regarde.

  • CLAUDE BERRI RENCONTRE LEO CASTELLI, MARCHAND D’ART - 1er volet

Léo Castelli est un mythe. A 80 ans, il reste le plus grand marchand d’art contemporain connu mondialement. Avec Claude Berri, nous allons revivre le parcours de sa réussite. Sa première galerie à la veille de la Seconde Guerre mondiale. La fuite aux USA, ses rencontres avec les surréalistes. Ses premières conquêtes : Rauschenberg, Johns, Stella, Lichenstein, Warhol. Le premier volet se construit à la manière d’un tableau.

  • CLAUDE BERRI RENCONTRE LEO CASTELLI, MARCHAND D’ART - 2ème volet, cinq mois plus tard

Léo Castelli, le regard vif, se montre tour à tour modeste et perspicace. Son discours est nourri d’anecdotes entremêlées de souvenirs. Il retrace ses rencontres considérables avec Stella, Twombly, Klein, Arman dans les années soixante. Il explique la différence entre les grands groupes de peinture : le Pop’art, le Nouveau Réalisme… Léo Castelli nous livre aussi la recette pour devenir un bon marchand de tableaux : avoir le goût du risque, « faire des folies. Claude Berri aborde le problème de la valeur marchande d’un tableau comme entrave à la découverte de nouveaux talents. Léo Castelli répond avec simplicité.

  • CLAUDE BERRI RENCONTRE LEO CASTELLI, MARCHAND D’ART - 3ème volet

Léo Castelli nous parle de l’Art Minimal, de l’Art Conceptuel. Les années 80. Là encore, le marchand d’art sera le premier à repérer la nouvelle génération : Garouste, Combas, Jean-Charles Blais, Schnabel, Sale. Léo Castelli aborde aussi les questions du mécénat de la spéculation, et nous fait entrevoir l’univers secret des grands collectionneurs. A la recherche de l’absolu, il nous livre pudiquement la raison de son extraordinaire réussite : avoir la foi.

''Synopsis de la cassette vidéo__

En savoir plus

  • Sortie : 1990
Date de la publication électronique :18 July 2011
Sources :

Matériel publicitaire de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé (cassette vidéo, retranscription manuscrite des interviews)