On peut toujours rêver  –  Pierre Richard  –  1991

Fiche générale

  • Pays de production :France
  • Genre : Comédie
  • Durée : 93 minutes
  • Production :Fideline Films
    Film par Film...
  • Distribution : A.M.L.F.
  • Réalisateur :Pierre Richard
  • Interprètes : Pierre Richard (Pierre de Boilevesque)
    Rachid Merzahoui (Smaïn)
    Edith Scob (Solange de Boilesve)
    Géraldine Bourgue (Gaël de Boilesve)
    Pierre Palmade (Fréderic de Boilesve)
    Marc Betton (Falcon)
    Jacques Seiler (Verlinden)
    Mustapha Elanka (Monsieur Merzahoui)...
  • Scénario :Pierre Richard
    Olivier Dazat
  • Dialogues :Olivier Dazat
  • Producteur exécutif :Marco Pico
  • Directeur de production :Bernard Lorain
    Henri Gilles (administrateur)
  • Directeur de la photographie : François Lartigue
  • Chef opérateur : Yves Agostini (cadreur)
  • Compositeur de la musique : Alain Wisniak
  • Monteur : Youcef Tobni (chef monteur)
    Marie Colonna (assistante)
  • Chef décorateur : Dominique André
  • Costumier : Michele Cerf Marmande (créatrice de costumes)

Production

  • Pays de production :France
  • Production :Fideline Films
    Film par Film
    Renn Productions
    Orly Films
    Films A2 en association avec Sofica Sofiarp et investimages 2-3
  • Distribution : A.M.L.F.
  • Producteur exécutif :Marco Pico
  • Directeur de production :Bernard Lorain
    Henri Gilles (administrateur)

Fiche artistique

  • Réalisateur :Pierre Richard
  • Scénario :Pierre Richard
    Olivier Dazat
  • Dialogues :Olivier Dazat
  • Scripte :Françoise Thouvenot
  • Interprètes :Pierre Richard (Pierre de Boilevesque)
    Rachid Merzahoui (Smaïn)
    Edith Scob (Solange de Boilesve)
    Géraldine Bourgue (Gaël de Boilesve)
    Pierre Palmade (Fréderic de Boilesve)
    Marc Betton (Falcon)
    Jacques Seiler (Verlinden)
    Mustapha Elanka (Monsieur Merzahoui)
    Jacques Ramade (homme ascenseur)
    Pascal Ternisien (Gauvain de Rochefort)
    Frederika Page (Mélanie)
    Pierre Baillot (Letendre)
    Patrick Messe (Fresson)
    Sylvie Blotnikas (femme syndicaliste)
    Véronique Genest (prostituée Opéra)
    Patrick Massieu (costaud Fast Food)
    Philippe Khrajac (vendeur surplus)
    Laurent Gamelon (premier motard)
    Arnaud Chevrier (deuxième motard)
    Jean-Marie Galey (directeur supermarché)
    Gilbert Linol (vigile rayon)
    Thierry Liagre (maître d'hôtel piscine)
    Jean Périmony (directeur d'usine)
    François Guillier (membre direction)
    Thierry Rey (chef sécurité)
    Jean-Claude Leprevost (Lucien)
    Marc Fayolle (Palefreinier)
    Oscar Castro (Pilier de bar)
    Jezabelle Jutard Amato (Cathy)
    Luc Teyssier d'Orfeuil
    Verónica Descamps (hôtesse empire)
    Charlotte Leo (caissière Fast Food)

Fiche technique

  • Photographie :François Lartigue
  • Chef opérateur :Yves Agostini (cadreur)
  • Compositeur de la musique :Alain Wisniak
  • Ingénieur du son :Jean-Louis Ughetto
    Philippe Richard (assistant)
  • Monteur :Youcef Tobni (chef monteur)
    Marie Colonna (assistante)
  • Chef décorateur :Dominique André
  • Costumier :Michele Cerf Marmande (créatrice de costumes)
  • Monteur son :Claude Villand (mixage)
  • Maquilleur :Phuong Maittret
    Daniel Mourgues (chef coiffeur)
  • Casting :Mamade
  • Photographe de plateau :Moune Jamet
  • Régisseur :Jean-François Geneix
  • Assistant réalisateur :Jacques Cluzaud
    Christian Bonnet

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Durée : 93 minutes

RÉSUMÉ

Magnat de la presse et de l’industrie, Charles de Boilesve dit ‘’L’Empereur’’ est parvenu au faite du pouvoir. Misanthrope et brutal, il s’est à sa manière coupé du monde, de sa famille et de son entourage, comme emmuré dans une chambre forte. Alors qu’il se livre à l’un de ses étranges caprices, une séance de cleptomanie dans un supermarché, un jeune beur (Smaïn) le choppe en flagrant délit, le rudoie, l’insulte. Charles de Boilesve décontenancé mais ravi attendait ce Spartacus depuis trente ans. Il s’appelle Rachid Merzaoui et il est apprenti coiffeur à Chatillon. ‘’L’Empereur’’, d’autorité, décide de l’introduire dans son univers. Au cours de ce conte de fée à rebondissements, une relation véritable s’établit entre Charles de Boilesve et Rachid Merzaoui. Quand le chef d’entreprise retrouve son sourire, le petit Gavroche de banlieue acquiert une gravité nouvelle. Mais il n’existe pas d’amitié sous contrat… D’après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Extrait du dossier de presse du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Déclaration de Pierre Richard :

« Je ne peux plus jouer le grand blond, ni continuer d'incarner des maladroits poétiques éternellement. Après Les fugitifs, j'ai peut-être voulu rompre un peu brutalement avec ce type de héros très populaire. J'ai voulu faire "l'acteur", acteur comme dit Gérard Depardieu en parlant de l'obsession de la performance »


  • Sortie : 13/02/1991
Date de la publication électronique :19 July 2011
Sources :

Matériel publicitaire du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé ; Fiches du cinéma, Tous les Films 1991, Editions Chrétiens-Médias, 1992, p.261