The Descent Part 2  –  Jon Harris  –  2009

Fiche générale

Affiche
  • Genre : Epouvante
  • Durée : 93 minutes
  • Producteur :Christian Colson
    Ivana Mackinnon
    Ivana Ritchie (coproducteur)
  • Distribution : Pathé Distribution
  • Réalisateur :Jon Harris
  • Interprètes : Shauna Macdonald (Sarah Carter)
    Natalie Mendoza (Juno Kaplan)
    Krysten Cummings (Elen Rios)
    Gavan O' Herlihy (Vaines)
    Joshua Dallas (Greg)
    Anna Skellern (Cath)...
  • Producteur exécutif :Paul Smith
    Neil Marshall
  • Directeur de production :Sam McCurdy
  • Compositeur de la musique : David Julyan
  • Monteur : Jon Harris
  • Chef décorateur : Simon Bowles
  • Costumier : Nancy Thompson

Production

  • Producteur :Christian Colson
    Ivana Mackinnon
    Ivana Ritchie (coproducteur)
  • Distribution : Pathé Distribution
  • Producteur exécutif :Paul Smith
    Neil Marshall
  • Directeur de production :Sam McCurdy

Fiche artistique

  • Réalisateur :Jon Harris
  • Interprètes :Shauna Macdonald (Sarah Carter)
    Natalie Mendoza (Juno Kaplan)
    Krysten Cummings (Elen Rios)
    Gavan O' Herlihy (Vaines)
    Joshua Dallas (Greg)
    Anna Skellern (Cath)
    Douglas Hodge (Dan Shepherd)
    Doug Ballard (Dr. Roger Payne)
    Josh Cole (Lynch)
    Michael J. Reynolds (Ed Oswald)
    Axelle Carolyn (Nurse Lambert)
    Jessika Williams (News reporter)
    Mac Macdonald (Mayor Riley)
    Kelli Kerslake (Marie)
    Myanna Buring (Sam)
    Nora-Jane Noone (Holly)
    Saskia Mulder (Rebecca)
    Alex Reid (Beth)
    Seamus Maynard (Beanie-Hat Caver)

Fiche technique

  • Compositeur de la musique :David Julyan
  • Effets spéciaux :Paul Hyett (chef des effets spéciaux prothetiques)
    Johhny Rafique (superviseur des effets spéciaux)
    Sean Wheelan (producteur des effets visuels)
  • Monteur :Jon Harris
  • Chef décorateur :Simon Bowles
  • Costumier :Nancy Thompson
  • Maquilleur :Kirstie Stanway (chef coiffeur et maquilleur)
  • Casting :Gail Stevens
  • Assistant réalisateur :Jack Ravenscroft (1er assistant réalisateur)
  • Auteur :J. Blakeson
    James McCarthy
    James Watkins
  • Coordinateur des cascades :Jim Dowdell

Résumé et notes

  • Genre : Epouvante
  • Durée : 93 minutes

RÉSUMÉ

Rescapée de l’expédition spéléologique de « The Descent », Sarah émerge seule des grottes des Appalaches, traumatisée par les événements.

24 heures plus tard, le shérif local l’oblige à redescendre sous terre afin de guider l’équipe de secours qui cherche désespérément ses cinq amies disparues.

Alors que le groupe s’enfonce dans les profondeurs, Sarah commence à réaliser toute l’horreur de cette mission.

Le danger qui les guette, tapi dans les ténèbres de la grotte, est encore plus féroce que celui auquel Sarah a survécu… D’après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Extraits du dossier de presse du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé


NOTES DE PRODUCTION

Lorsque « The Descent » est sorti en Grande-Bretagne à l’été 2005, les journalistes et le public y ont vu un film brillamment réalisé, un choc passionnant et audacieux dans l’industrie cinématographique britannique. Les critiques l’ont qualifié de "brutal, sanglant, terrifiant, stupéfiant", "vraiment poignant et intense", "un des films les plus effrayants jamais réalisé". Le conte cauchemardesque de ces "six minettes avec des piolets" face à un inimaginable danger dans l’obscurité des entrailles de la terre devient alors un succès international.


"J’ai été transporté par le succès de « The Descent » " affirme le réalisateur Neil Marshall. "Nous avons touché l’angoisse collective de la claustrophobie, la peur du noir et de l’inconnu tapi derrière chaque recoin. Peu après la sortie du film, nous avons commencé à travailler des idées pour un second épisode. J’ai su très tôt que je souhaitais que Jon Harris le réalise. C’est un grand raconteur d’histoires et un grand technicien, je savais que le film serait entre de bonnes mains."



CREER THE DESCENT : PART 2

Les auteurs J Blakeson et James McCarthy ont été sollicités pour écrire le scénario. "J et James partageaient l’empathie de Neil pour le sujet," explique la productrice Ivana Mackinnon. "Ils comprenaient la peur d'être prisonnier sous terre et les atrocités auxquelles on est poussé dans des situations extrêmes. « The Descent » était résolument peu technologique, ce qui le rendait plus authentique. Le public s'est identifié à Sarah et son personnage était la clé de voûte évidente pour construire ce nouveau film."


En avril 2007, « The Descent : Part 2 » avait son réalisateur, Jon Harris, dont c'était les débuts après une carrière de monteur récompensée. Haris remarque : "Ce que j'aimais le plus dans « The Descent », c’était l'environnement, la rupture de la communication, les tensions entre les filles. J'en voulais davantage, cette fois avec un groupe de nouvelles personnes dont les objectifs seraient différents."


Christian Colson se souvient :"Jon Harris fut suggéré comme réalisateur, et ça a été 'bingo’. C'est un monteur d'envergure internationale, parfaitement au fait de la manière dont nous avons réussi les effets de « The Descent ». Il avait aussi dirigé la seconde équipe sur « The Descent » ".


Jon Harris explique : "Mon but, dès le début, a été de faire une suite cohérente à « The Descent » afin qu'on puisse voir les films l'un après l'autre, sans aucune discordance de style et en maintenant le climat d’horreur".


"Jon connaissait le monde des crawlers aussi bien que moi," dit Neil Marshall. "Nous avons travaillé ensemble sur « The Descent » pour en faire une machine à faire peur parfaitement calibrée. "


Jon Harris a été engagé comme réalisateur de « The Descent : Part 2 »juste avant de faire le montage d'un autre film d'horreur produit par Christian Colson, « Eden Lake ». Travailler ensemble sur « Eden Lake » a forgé une relation entre le réalisateur du film Watkins et Harris. Watkins remarque : "Sur « Eden Lake », Jon et moi avons développé un formidable duo créatif, il était ensuite naturel que je vienne affiner le scénario de J et James".



LE CASTING

"Évidemment, notre premier coup de fil a été pour Shauna Macdonald, qui a immédiatement accepté de reprendre son rôle de Sarah", explique Christian Colson.


Krysten Cummings fait ses débuts au cinéma dans le rôle d’Elen Rios qui se lie d'amitié avec la tourmentée Sarah. "J'ai accepté le rôle de Rios car c'est un personnage issu d'une minorité qui est dépeint complètement hors de la norme habituelle" se souvient-elle. "J'aimais que Rios ait quitté New York pour un coin rural bien plus calme, pour le bien de sa fille. C'est pourquoi elle comprend Sarah. Nous avons une scène ensemble qui amène la noirceur à un tout autre niveau."


"J'avais regardé « The Descent » de « derrière le canapé »" rigole Douglas Hodge qui joue Dan Shepherd, le chef de l'équipe de sauveteurs. "J'adorais l'idée de faire un film de genre et j'ai été sensible au fait que le premier film se déroulait alors que mon personnage était appelé pour commencer les recherches. C'est inhabituel pour une suite, l’intrigue se situe en général cinq ans plus tard ."


Anna Skellern interprète la fougueuse sauveteuse volontaire Cath. "Cath est la bleue," explique-telle. "Elle ne suit pas le protocole et frôle la mort plusieurs fois ! « The Descent » fonctionnait très bien parce que les filles s'aimaient. Nous avons travaillé dur pour créer une dynamique similaire parmi les sauveteurs. "


Joshua Dallas, qui interprète le rôle de Greg, raconte : "Greg est un grimpeur qui a décidé de mieux utiliser son amour de la montagne en devenant sauveteur volontaire. Il fanfaronne beaucoup mais quand l'horreur augmente, il est moins bravache. Mais Greg et Cath deviennent de vrais camarades : ils font attention l'un à l'autre".


A un moment du film, Greg trouve un caméscope avec des images des six filles de « The Descent ». "Nous aurions pu utiliser des rushes du premier film," fait remarquer le producteur Christian Colson. "Mais nous avons décidé que ça serait drôle de faire revenir les filles. C'était troublant de les retrouver ensemble, comme dans un décalage spatiotemporel."



LES DECORS

"J'étais heureux de retourner dans les ténèbres," s’amuse le chef décorateur Simon Bowles. "Ca a été un défi de faire les décors de « The Descent : Part 2 »avec une suite de grottes encore plus vastes pour la nouvelle génération de crawlers. Pour le premier film, Neil et moi avions fait des tas de recherches sur les grottes. Je suis allé faire de la spéléologie pour voir ce que c'était, et je me suis régalé en me faufilant dans des failles minuscules."


"La grotte "cathédrale" est le premier lieu où pénètrent les personnages," dit Bowles. "Je voulais qu'il soit incroyable et magique, plein de stalagmites, de stalactites, avec des flaques d'eau sur le sol qui lui donnent une patine ombrée et mouvante. Je devais également susciter le sentiment qu'un danger pouvait être tapi derrière chaque rocher."


Le pont de pierre mouvant est un autre des décors préférés de Bowles : " Il a été créé pour une des principales scènes d'action du film où le sol s'effondre en gros blocs. L'équipe des effets spéciaux a construit deux dispositifs pour faire tomber les pierres. C'est un moment formidable."


Bowles ajoute : "Comme pour « The Descent », filmer dans l’ordre chronologique signifiait que je pouvais rendre les grottes, galeries et lacs plus sinistres au fur et à mesure que les personnages descendaient. Cela m'a permis de rendre chaque construction plus extravagante et folle qu'avant. Cette méthode de travail a fait de « The Descent : Part 2 » un grand-huit bien plus impressionnant et effrayant."



LA LUMIERE

"Pour « The Descent », il s'agissait d'obscurité totale," se souvient le chef-opérateur Sam McCurdy. "Nous avions éclairé ce que voyaient les filles uniquement avec ce qu'elles avaient sur elles : des torches, des lampes de casques, des allumettes et des fusées éclairantes. Pour « The Descent : Part 2 », on est allé un peu plus dans la technologie en raison du matériel de l'équipe de secours : des torches à variateur, des équipements d'imagerie à infrarouge. etc. Nous avons rajouté des batteries cachées afin que les acteurs puissent s'éclairer eux-mêmes ".


"Quand le voyage commence, chacun a son éclairage. A la fin, il ne reste qu'une torche faible et les reflets naturels de l'eau. Mon défi était de m’assurer que les spectateurs prennent plaisir au spectacle de la grotte, tout en la gardant assez sombre pour que des créatures puissent bondir de l'ombre."


McCurdy ajoute : "Les crawlers ont été filmés avec des angles d'obturation différents afin qu'ils bougent plus rapidement et aient l'air plus méchants et effrayants. Nous avons utilisé beaucoup plus de câbles pour les crawlers et Simon Bowles a construit d'incroyables saillies et escarpements de rochers d'où ils pouvaient bondir."



FILMER THE DESCENT : PART 2

La productrice Ivana Mackinnon explique : "La production était en avance sur le planning car Jon savait exactement ce qu'il voulait. Il avait déjà travaillé avec les principaux acteurs et techniciens, donc ils communiquaient très vite. Chacun appliquait les leçons apprises sur « The Descent » et la production a avancé facilement".


Une partie du plaisir du tournage est venu des retrouvailles entre les acteurs et les techniciens de « The Descent ». Pour Natalie Mendoza, reprendre le rôle de Juno signifiait retrouver les énergies qui avaient accompagné le tournage du premier film. "Neil Marshall et Jon Harris ont une énergie similaire, c'est pourquoi ils travaillent si bien ensemble. J'ai su tout de suite ce que Jon avait apporté à « The Descent ». Mon envie de savoir comment il allait évoluer était un facteur essentiel pour venir tourner la suite ".


Mendoza poursuit : "Juno doit maintenant dépasser la colère qu'elle ressent pour Sarah qui l'a abandonnée. Malgré tous ses défauts, Juno est très courageuse. L'opportunité que Shauna et moi avons eu de résoudre les vieux conflits de nos personnages a été une expérience étonnante."


Retrouver la cabane de rondin de « The Descent », reconstruite aux Studios Ealing pour les inserts, s'est avérée être une expérience émouvante, pour les comédiennes de retour après le premier volet, MyAnna Buring (Sam), Nora-Jane Noone (Holly), Alex Reid (Beth), Saskia Mulder (Rebecca) et leurs partenaires Shauna Macdonald et Natalie Mendoza. "Remettre nos vieux costumes de « The Descent »a été surréaliste," remarque MyAnna Buring. "Mais nous sommes d'abord et avant tout les filles de « The Descent » et nous en sommes singulièrement fières".


Nora-Jane Noone ajoute : "« The Descent »était une expérience vraiment unique. Nous avons donc toutes pensé que ça serait super de se retrouver dans le décor aux Studios Ealing, surtout que le scénario de « The Descent : Part 2 » était la suite directe du premier film".



LE MAQUILLAGE DES CRAWLERS

Pour le génie des effets spéciaux prothétiques, Paul Hyett, revenir dans les grottes offrait l'opportunité d'enrichir et d'affiner son maquillage des crawlers.


"Jon Harris voulait que les crawlers soient plus féroces, consanguins, pleins de cicatrices et difformes," observe Hyett. "C'était excitant d'arriver avec de nouveaux traits et de nouvelles déformations faciales, comme s'ils s'étaient battus entre eux ou avec des animaux sauvages. Le principal changement a été les dents, pour les moments où ils déchiquètent des chairs. J'ai doté la dentition de chaque crawler de six rangées de dents comme celles des requins. Ca faisait avancer leurs mâchoires et ça signifiait aussi que les acteurs pouvaient à peine fermer la bouche. Mais l'air cruel que cela donne aux nouveaux crawlers vaut la peine quand on les voit mettre en pièce leur proie!"


  • Sortie : 14/10/2009
Date de la publication électronique :28 October 2011
Sources :

Matériel publicitaire de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé