Miss Daisy et son chauffeur  –  Bruce Beresford  –  1990

Fiche générale

Affiche
  • Titre original : Driving Miss Daisy
  • Pays de production :USA
  • Durée : 100 minutes
  • Producteur :Richard D. Zanuck
    Lili Fini Zanuck
  • Production :Zanuck Company
  • Distribution : A.M.L.F.
  • Réalisateur :Bruce Beresford
  • Interprètes : Morgan Freeman (Hoke Colburn)
    Jessica Tandy (Daisy Werthan)
    Dan Aykroyd (Boolie Werthan)
    Patti LuPone (Florine Werthan)
    Esther Rolle (Idella)
    Joann Havrilla (Miss McClatchey)...
  • Scénario :Alfred Uhry (d'après sa pièce)
  • Producteur exécutif :David Brown
    Jake Eberts (coproducteur exécutif)
  • Directeur de production :Robert Doudell
  • Directeur de la photographie : Peter James
  • Compositeur de la musique : Hans Zimmer
  • Monteur : Mark Warner
  • Chef décorateur : Bruno Rubeo
    Crispian Sallis (décorateur de plateau)
  • Costumier : Elizabeth McBride

Production

  • Titre original : Driving Miss Daisy
  • Pays de production :USA
  • Producteur :Richard D. Zanuck
    Lili Fini Zanuck
  • Production :Zanuck Company
  • Distribution : A.M.L.F.
  • Producteur exécutif :David Brown
    Jake Eberts (coproducteur exécutif)
  • Directeur de production :Robert Doudell
  • Producteur associé :Robert Doudell
    Alfred Uhry

Fiche artistique

  • Réalisateur :Bruce Beresford
  • Scénario :Alfred Uhry (d'après sa pièce)
  • Scripte :Annette Haywood-Carter
  • Interprètes :Morgan Freeman (Hoke Colburn)
    Jessica Tandy (Daisy Werthan)
    Dan Aykroyd (Boolie Werthan)
    Patti LuPone (Florine Werthan)
    Esther Rolle (Idella)
    Joann Havrilla (Miss McClatchey)
    William Hall Jr (Oscar)
    Alvin M. Sugarman (Dr. Weil)
    Clarice F. Geigerman (Nonie)
    Muriel Morre (Miriam)
    Sylvia Kaler (Beulah)
    Carolyn Gold (Neighbor Lady)
    Crystal R. Fox (Katie Bell)
    Bob Hannah (red Mitchell)
    Ray McKinnon (policier)
    Ashley Josey (policier)
    Jack Rousso (Slick)
    Fred Faser (l'agent d'assurances)
    Indra A. Thomas (soliste)
    Danny Mabry (cascadeur)

Fiche technique

  • Photographie :Peter James
  • Directeur artistique :Victor Kempster
  • Compositeur de la musique :Hans Zimmer
  • Effets spéciaux :Bob Shelley
  • Monteur :Mark Warner
  • Chef décorateur :Bruno Rubeo
    Crispian Sallis (décorateur de plateau)
  • Costumier :Elizabeth McBride
  • Maquilleur :Lynn Barber
    Kevin Haney
    Manlio Rocchetti
  • Casting :Elyn Wright
    Diane Alexander (assistant casting)
  • Photographe de plateau :Sam Emerson
  • Assistant réalisateur :Katterli Frauendelfer (1er assistant réalisateur)
    Martha M. Elcan (2nd assistant réalisateur)
  • Supervision post-production :Russell Paris
  • Musiques :After the ball
    I love you (for sentimental reasons)
    Jingle Bells
    Kiss of fire
    Santa Baby
    Song to the moon
    What a friend we have in Jesus
Bande originale sur CD et cassettes Varese Sarabande. Objectifs et caméra Panaglide par Panavision - Tirage Technicolor. La pièce "riving Miss Daisy" a été créée off-Broadway en 1987 par la Playwrights Horizons. Elle a été reprise off-Broadway en 1987 par la Daisy Company, en association avec Playwrights Horizons.

Résumé et notes

  • Durée : 100 minutes

RÉSUMÉ

1948 - Miss Daisy Werthan appartient à la bourgeoisie juive d'Atlanta (Georgie), dont elle est une des figures les plus excentriques. A soixante-douze ans, elle n'a rien perdu de sa remarquable vitalité, mais ses réflexes se sont émoussés. A la suite d'un accident mineur (qu'elle impute à un problème mécanique), son fils, Boolie, exige qu'elle renonce à conduire elle-même sa somptueuse Packard, et lui offre un chauffeur d'élite : Hoke Colburn. Agé d'une cinquantaine d'années, Hoke a longtemps servi auprès d'un juge et a toutes les qualités requises pour cet emploi. Mais Miss Daisy, furieuse de voir son indépendance remise en cause, décide de lui rendre la vie impossible. Jour après jour, elle s'acharne contre lui, repoussant obstinément toutes ses offres de service. Avec une patience et une dignité exemplaires, Hoke essuie ses rebuffades, et au bout d'une semaine, finit par triompher : Miss Daisy accepte enfin de se laisser conduire... C'est le début d'une étrange amitié entre un homme et une femme que tout paraît séparer, et qui, pendant vingt-cinq ans, entretiendront un dialogue quotidien pudique et chaleureux, tissant entre eux une indéfectible complicité. D'après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Prix et distinctions : Oscars 90 du Meileur film et de la Meilleure actrice

Version restaurée en 2018

Extraits du dossier de presse du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

NOTES DE PRODUCTION

De la pièce au film

Pour écrire « Miss Daisy et son chauffeur », le dramaturge Alfred Uhry s’est librement inspiré des relations entre sa grand-mère, Lena Fox, et le chauffeur noir de cette dernière, Will Coleman. ‘’Les personnages de Miss Daisy et Hoke’’, souligne-t-il, ‘’appartiennent à deux minorités ethniques. La première a su triompher des préjugés ; le deuxième n’y est pas arrivé.’’ L’intrigue de « Miss Daisy et son chauffeur » s’étend sur vingt-cinq ans (1948-1973), avec en toile de fond l’évolution du Sud contemporain, dont elle évoque deux événements-clés : l’attentat contre la synagogue d’Atlanta (1958) et la cérémonie du Dinkler Palace Hôtel en l’honneur de Martin Luther King (1966). Créée en 1985 sous l’égide du Playxrights Horizons, dans un petit théâtre de 74 places, « Driving Miss Daisy » suscité d’emblée l’enthousiasme du public. Après plusieurs semaines de prolongation, elle fut transférée dans un théâtre plus vaste, où elle poursuit actuellement sa brillante carrière. « Driving Miss Daisy » a valu à Alfred Uhry le Prix Pulitzer, et a reçu plusieurs Obies, dont celui du meilleur interprète pour Morgan Freeman. Elle a été représentée avec succès à Chicago, Los Angeles, Toronto, Atlanta, Londres et Vienne, ainsi qu’en Norvège, en URSS, etc. Richard et Lili Fini Zanuck obtinrent les droits de « Driving Miss Daisy » peu de temps après sa création new-yorkaise et s’adressèrent tout naturellement à Uhry pour en rédiger l’adaptation. Lili Fini Zanuck : ‘’Il nous semble nécessaire d’aérer et d’amplifier l’action tout en préservant scrupuleusement l’intégrité de la pièce.’’ Richard D. Zanuck : ‘’Lorsque Uhry eut fini son scénario, nous avons pris contact avec Bruce Beresford. La vision qu’il donne du Sud dans « Tender Mercies » et « Crimes du cœur » nous avait séduits. Il nous a semblé qu’il pouvait apporter un regard neuf et original sur « Miss Daisy et son chauffeur ».

Casting

Lili Fini Zanuck : ‘’Il n’y a rien de plus gratifiant que de faire un film avec des gens en qui l’en croit. On nous a proposé plusieurs grandes stars, âgées de trente à cinquante ans, pour tenir le rôle de Daisy. Mais nous avons jugé que ce serait catastrophique de « vieillir » artificiellement notre interprète, et que ce serait faire injure à celles qui sont en âge de jouer ce personnage.’’ Alfred Uhry : ‘’En tout état de cause, je ne vois aucune actrice capable de jouer Miss Daisy comme Jessica Tandy. Cette femme est un trésor national !’’ Jessica Tandy : ‘’« Miss Daisy et son chauffeur » est un script merveilleux et un rôle superbe. Et bien que les rapports des deux personnages s’inscrivent dans l’histoire du Sud, ils ont une résonance universelle.’’ Morgan Freeman était, de l’avis général, le meilleur interprète possible pour le rôle de Hoke. Alfred Uhry : ‘’C’était un choix évident, sur lequel nous étions tous d’accord. Morgan avait su d’emblée trouver la dimension exacte de Hoke : un mélange d’ironie, de dignité et d’humilité que j’aurais été bien en peine de décrire sur le papier et même de définir.’’ Morgan Freeman : ‘’Il y a des personnages qui vous collent la peau et ne vous lâchent plus. Hoke fait parti de ces rôles. Je me suis tout de suite senti à l’aise avec lui, j’avais l’impression qu’on se connaissait depuis des années. Je pense que cela tient à mes origines, et à l’affection profonde que j’ai pour ces gens du Sud : les Hoke, les Daisy, les idella…’’

Décors et costumes

Les extérieurs de Miss Daisy et son chauffeur ont été réalisés à Atlanta. L’équipe découvrit dans le vieux quartier de Druid Hills une maison de briques rouges qui devint la résidence de Miss Daisy. Les premières scènes du film furent tournées dans Euclid Avenue, où une coopérative végétarienne fut convertie en supermarché des années quarante, garni de produits aux prix alléchants (boire de petits pois à 10 cents, berlingots de lait à 25 cents, etc). La filature de Boolie fut établie chez un industriel des faubourgs d’Atlanta, la boutique de l’African Connections servit de décors à la Southern Stamp and Stencil Co., et le cinéma Ellis Theatre se rajeunit d’une quarantaine d’années en inscrivant à son fronton le titre du premier grand film ante-raciste hollywoodien : Le Mur invisible d’Elia Kazan… Originaire de Louisiane, la chef costumière Elizabeth McBride connaît bien le milieu de Miss Daisy : Durant mon enfance, j’ai vécu au milieu de gens comme Daisy, Hoke, Boolie et Florine. C’est à partir de mes souvenirs que j’ai imaginé la plupart des costumes du film. Au moment du tournage, les ateliers d’Hollywood ne purent nous fournir aucun costume d’époque. Nous sommes donc allés faire nos achats à Atlanta, San Francisco et Dallas. J’ai travaillé en étroite collaboration avec Bruce Beresford et le chef décorateur Bruno Rubeo pour définir le style de chacun des personnages. Miss Daisy qui est une femme riche, devait porter des tenues soignées et distinguées. Mais, étant économe, elle en change rarement. En revanche, Florine, sa belle-fille, est à l’affût des dernières nouveautés et arbore des tenues criardes qui dénotent son côté parvenue…


  • Sortie : 13/06/1990
Date de la publication électronique :28 December 2011
Sources :

Métariel publicitaire de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé