Borsalino & Co  –  Jacques Deray  –  1974

Fiche générale

  • Pays de production :France
    Allemagne
    Italie
  • Distribution : C.I.C.
  • Réalisateur :Jacques Deray
  • Interprètes : Alain Delon (Roch Siffredi)
    Riccardo Cucciolla (Giovanni Volpone et Francesco Volpone)
    Reinhard Kolldehoff (Sam)
    Lionel Vitrant (Fernand)
    Daniel Ivernel (commissaire Fanti)
    Catherine Rouvel (Lola)
    André Falcon (commissaire Cazenave)
    Adolfo Lastretti (Luciano)...
  • Scénario :Jacques Deray
    Pascal Jardin
  • Dialogues :Pascal Jardin
  • Directeur de la photographie : Jean-Jacques Tarbès
  • Chef opérateur : Claude Bourgoin
  • Compositeur de la musique : Claude Bolling
  • Monteur : Henri Lanoë
  • Chef décorateur : François de Lamothe

Production

  • Pays de production :France
    Allemagne
    Italie
  • Distribution : C.I.C.

Fiche artistique

  • Réalisateur :Jacques Deray
  • Scénario :Jacques Deray
    Pascal Jardin
  • Dialogues :Pascal Jardin
  • Interprètes :Alain Delon (Roch Siffredi)
    Riccardo Cucciolla (Giovanni Volpone et Francesco Volpone)
    Reinhard Kolldehoff (Sam)
    Lionel Vitrant (Fernand)
    Daniel Ivernel (commissaire Fanti)
    Catherine Rouvel (Lola)
    André Falcon (commissaire Cazenave)
    Adolfo Lastretti (Luciano)
    Greg Germain (le « Nègre »)
    Pierre Koulak (Spada)
    Marius Laurey (l'inspecteur Teissère)
    Djelloul Beghoura (Lucien)
    Gunter Spoerle (Giuliano, non crédité)
    Roger Lumont (le patron du bar de la Marine, non crédité)
    Jacques Debary (le préfet)
    Marc Eyraud (le médecin-chef de l'asile, non crédité)
    Serge Davri (Charlie)
    Gunter Meisner (le médecin)
    Anton Diffring (un Allemand, doublé par Howard Vernon)
    Bruno Balp (un spectateur de l'Alcazar)
    Michèle Bach (la chanteuse de l'Alcazar)
    Yvan Chiffre
    Jacques Pisias (un homme de Sam)
    Henri Attal (un gardien à l'asile)
    Joëlle Bernard (la maquerelle)
    Marie Marczak (l'employée de l'Alcazar)
    Janine Souchon (la religieuse à l'asile)
    Sylvain Levignac (le portier)
    Philippe Castelli (le coiffeur)
    Marcel Gassouk (joueur de cartes)
    Maurice Auzel (un policier et un homme de Sam)
    Mireille Darc (une prostituée dans la rue)
    Laure Moutoussamy (une prostituée)
    Claudine Auger (la passagère sur le paquebot, caméo)
    Evelyne Scott (la servante au gâteau, à confirmer)
    Abeillé Jean
    Gabriella Farinon
    Noëlle Guidi

Fiche technique

  • Directeur de la photo :Jean-Jacques Tarbès
  • Chef opérateur :Claude Bourgoin
  • Compositeur de la musique :Claude Bolling
  • Ingénieur du son :Jean Labussière
  • Monteur :Henri Lanoë
  • Chef décorateur :François de Lamothe
  • Assistant réalisateur :Patrick Bureau
    Philippe Lefebvre

Résumé et notes

RÉSUMÉ

Marseille, 1934. Trois mois après l'assassinat de son ami François Capella, Roch Siffredi identifie le coupable, l'industriel milanais Giovanni Volpone. Siffredi et ses lieutenants, dont le fidèle Fernand, s'en prennent d'abord au frère de Giovanni, Francesco, jeté d'un train en marche.

La guerre est déclarée entre les deux clans. Volpone fait saccager les cercles de jeu de Siffredi qui, mis en garde par le commissaire Fanti, lui affirme sa détermination en dépit des protections politiques notamment d'extrême-droite dont bénéficie son ennemi. Dans le désordre régnant et policier et politique Fanti est révoqué puis remplacé par le commissaire Cazenave, sur qui Volpone s'appuie. Siffredi est enlevé par Sam, un Allemand à la solde de Volpone.

Fernand, d'abord laissé pour mort, noyé, réapparaît et s'inquiète de la disparition de son patron auprès de Cazenave, qui effectivement lui donne des nouvelles : Siffredi, s'adonnant à la boisson (les hommes de Volpone l'y ont forcé avec violence) n'est plus qu'une épave. D'ailleurs, toute la presse, soigneusement convoquée par Sam, est là pour le constater, et tous s'accordent à le décréter atteint de folie; il est interné. Fernand, qui s'est fait embaucher comme employé du menuisier de l'asile psychiatrique, organise son évasion dans un cercueil, et tous deux s'enfuient à Gènes.

Trois ans passent. Siffredi revient à Marseille pour y apporter la colère. Entouré d'hommes de main résolus, venus avec lui d'Italie,- il libère Lola (qui dirigeait autrefois une maison de plaisirs) des humiliations que Volpone lui a fait subir. Cazenave et Sam sont à leur tour enlevés et gavés d'alcool, puis livrés ainsi à la presse. Fanti est alors réintégré dans ses fonctions. Après avoir supprimé Sam, Siffredi et ses hommes prennent place dans le train pour Berlin où se trouve Volpone et font périr celui-ci dans la fournaise de la locomotive. Siffredi n'a plus rien à faire à Marseille. Depuis le bateau qui le conduit en Amérique avec Lola, il regarde s'éloigner la ville de son enfance.

En savoir plus

  • Sortie : 23/10/1974
Date de la publication électronique :27 June 2013
Sources :