Ouchard le marchand  –  Vasilij Goncarov  –  1909

Fiche générale

  • Titre original : Uhar'Kupec
  • Numéro de film : 3106
  • Genre : Scènes dramatiques et réalistes (8me Série)
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Le Film Russe
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Vasilij Goncarov
  • Interprètes : A. Slavin (le père)
    G. Ardatov (Ouchard le marchand)
    E. Goreva (la mère)
    Mariya Koroleva (Macha leur fille)
  • Adaptation :D’après une chanson populaire homonyme
  • Directeur de la photographie : Georges Meyer et Tapis
  • Chef décorateur : M. Mozin
  • Costumier : G. Bénes

Production

  • Titre original : Uhar'Kupec
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Le Film Russe
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Vasilij Goncarov
  • Adaptation :D’après une chanson populaire homonyme
  • Interprètes :A. Slavin (le père)
    G. Ardatov (Ouchard le marchand)
    E. Goreva (la mère)
    Mariya Koroleva (Macha leur fille)

Fiche technique

  • Photographie :Georges Meyer et Tapis
  • Chef décorateur :M. Mozin
  • Costumier :G. Bénes

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques et réalistes (8me Série)
  • Métrage : 255 m dont 222 en couleurs ; 836.4 f.
  • Code télégraphique : Insolence

RÉSUMÉ

Macha, une belle paysanne, est la fille d’un vieil ivrogne dont le seul désir dans la vie est de boire. Macha prie sa mère de l’accompagner à la foire du village. Celle-ci accepte après bien des tergiversations et la vieille femme accompagnée de son mari et de sa fille va à la foire. À la fête, Macha danse avec tous les gars du village. Elle est gaie et pleine de grâce. Mais bientôt, une interruption se produit car l’on annonce l’arrivée de Ouchard, un riche marchand qui vient vendre sa marchandise. Très vite cependant, Ouchard abandonne la vente pour boire et danser et faire la cour aux jolies filles. Dans le cercle des danseuses il remarque tout de suite Macha et essaie de l’embrasser mais il est repoussé par la mère. Une offre d’argent n’a aucun effet sur la vieille femme. Au contraire, sa figure prend un air de mépris. Le père, par contre, qui est ivre et qui est à la recherche d’argent pour boire, entend l’offre d’argent faite par Ouchard et il conclu un marché dont Macha est l’enjeu. Les villageois s’en vont et la pauvre Macha est laissée seule face à cet homme qui essaie de la faire boire tant et plus. Comme elle résiste, il verse un soporifique dans le verre de la pauvre fille et ainsi peut profiter de son inconscience. Pendant ce temps, le père a dépensé tout l’argent en boissons et il est jeté hors du cabaret. Sa femme attend dehors le retour de sa fille. Le père ivre mort tombe à terre endormi. La nuit se passe. Macha, la tête dans ses mains, abrutie par l’alcool, ses cheveux défaits en deux longues tresses sort de la taverne avec Ouchard qui lui coupe ses cheveux en feignant une caresse. Les cheveux courts sont une honte pour une fille en Russie et Macha tombe à genoux anéantie. Ouchard qui a eu ce qu’il vou­lait, l’écarte de son chemin. La pauvre fille, avec quelque monnaie dans sa main que lui a donnée le marchand va vers sa mère et s’agenouille à ses pieds pendant que la mère lui caresse sa tête inclinée.

En savoir plus

Compte rendu  : M.P.W., 5.3.1910

Sortie : Le Cirque d’Hiver, Paris, 29.10 au 4.11.1909

Apparition du premier film tourné par Pathé sous le label Le Film Russe et le premier en couleurs réalisé en Russie. Voir à ce propos le Catalogue de la rétrospective du cinéma tsariste à Pordenone en 1989 Testimoni Silenziosi.

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet |p 218-219 |y sum

Date de la publication électronique :15 October 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004