Papa ou maman 2  –  Martin Bourboulon  –  2016

Fiche générale

  • Producteur :Dimitri Rassam
    Jérôme Seydoux
    Alexandre De La Pattelière
  • Production :Chapter 2
    Pathé...
  • Distribution : Pathé Distribution
  • Réalisateur :Martin Bourboulon
  • Interprètes : Laurent Lafitte de la Comédie Française (Vincent Leroy)
    Marina Foïs (Florence Corrigan)
    Alexandre Desrousseaux (Mathias Leroy)
    Anna Lemarchand (Emma Leroy)
    Achille Potier (Julien Leroy)
    Louise et Alice Saignes (Charlotte Leroy)
    Michaël Abiteboul (Paul)
    Judith El Zein (Virginie)...
  • Scénario :Alexandre De La Pattelière
    Matthieu Delaporte
  • Adaptation :Alexandre De La Pattelière
    Matthieu Delaporte
  • Dialogues :Alexandre De La Pattelière
    Matthieu Delaporte
  • Directeur de production :Patrice Arrat
    Julien Bouley
  • Directeur de la photographie : A.F.C. Laurent Dailland
  • Compositeur de la musique : Jérôme Rebotier
  • Monteur : Virginie Bruant
  • Chef décorateur : Stéphane Taillasson
  • Costumier : Marité Coutard

Production

  • Producteur :Dimitri Rassam
    Jérôme Seydoux
    Alexandre De La Pattelière
  • Production :Chapter 2
    Pathé
    M6 Films
    Fargo Films
    Nexus Factory
  • Distribution : Pathé Distribution
  • Directeur de production :Patrice Arrat
    Julien Bouley
  • Coproducteurs :Matthieu Delaporte
    Romain Le Grand
    Vivien Aslanian
    Sylvain Goldberg
    Serge de Poucques
    Gilles Waterkeyn
    Nadia Khamlichi
  • Producteur associé :Jonathan Blumenthal
  • Une coproduction avec :Umedia
  • En association avec :Ufund
    Sofitvcine 4
  • Avec la participation de :Canal+
    Ciné+
    M6
    W9
  • Avec le soutien de :la Région Réunion
  • En partenariat avec :le CNC

Fiche artistique

  • Réalisateur :Martin Bourboulon
  • Scénario :Alexandre De La Pattelière
    Matthieu Delaporte
  • Adaptation :Alexandre De La Pattelière
    Matthieu Delaporte
  • Dialogues :Alexandre De La Pattelière
    Matthieu Delaporte
  • Interprètes :Laurent Lafitte de la Comédie Française (Vincent Leroy)
    Marina Foïs (Florence Corrigan)
    Alexandre Desrousseaux (Mathias Leroy)
    Anna Lemarchand (Emma Leroy)
    Achille Potier (Julien Leroy)
    Louise et Alice Saignes (Charlotte Leroy)
    Michaël Abiteboul (Paul)
    Judith El Zein (Virginie)
    Sara Giraudeau (Bénédicte)
    Jonathan Cohen (Edouard)
    Anne Le Ny (La Juge)
    Michel Vuillermoz (Coutine)
    Nicole Garcia (La mère de Florence)

Fiche technique

  • Photographie :A.F.C. Laurent Dailland
  • Compositeur de la musique :Jérôme Rebotier
  • Ingénieur du son :David Rit
  • Monteur :Virginie Bruant
  • Chef décorateur :Stéphane Taillasson
  • Costumier :Marité Coutard
  • Assistant réalisateur :Juliette Crété
  • Adaptation et dialogues avec la collaboration de :Marina Foïs
    Laurent Lafitte
    Martin Bourboulon

Résumé et notes

RÉSUMÉ

Deux ans ont passé. Après avoir raté leur séparation, les Leroy semblent parfaitement réussir leur divorce. Mais l’apparition de deux nouveaux amoureux dans la vie de Vincent et de Florence va mettre le feu aux poudres. LE MATCH ENTRE LES EX-ÉPOUX REPREND.

D’après le synopsis publicitaire du film

En savoir plus

Extraits du dossier de presse du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

  • RENCONTRE AVEC MARTIN BOURBOULON

PAPA OU MAMAN, QUI ÉTAIT VOTRE PREMIER LONG MÉTRAGE, A RÉALISÉ PRÈS DE 3 MILLIONS D’ENTRÉES. COMMENT AVEZ-VOUS VÉCU CE SUCCÈS ?

Bien ! C’était un peu étourdissant mais il ne m’a pas déstabilisé plus que cela car ce film est sorti après de nombreuses années de travail et était aussi le fruit d’une aventure collective. La réussite était donc partagée et il tenait aussi beaucoup de Marina Foïs et Laurent Lafitte, des scénaristes Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière et du producteur Dimitri Rassam. Or nous avons vécu ce bonheur tous ensemble.

L’IDÉE D’UNE SUITE EST-ELLE ARRIVÉE RAPIDEMENT ?

Oui. Matthieu et Alexandre ont vite trouvé le point de départ de l’histoire qui consistait à retrouver les héros exactement deux ans après. Ces deux personnes sont désormais séparées mais vivent l’un en face de l’autre, leur bébé conçu à la fin de PAPA OU MAMAN est né mais ils ont de nouveaux conjoints et ont mis en place un système de garde alternée.

AVEZ-VOUS PARTICIPÉ À L’ÉCRITURE ?

Les auteurs nous ont proposé une base de scénario sur laquelle nous avons rebondi tous ensemble. L’idée originale, la structure, les grandes étapes et la dramaturgie viennent d’eux. Mais Marina, Laurent et moi étant tous les trois très impliqués, nous avons eu envie d’échanger avec eux, d’adapter ou proposer certaines choses. Les acteurs ont rebondi sur les scènes, en proposant beaucoup de dialogues et de situations au film. Mon travail finalement était de tirer le meilleur de toutes ces propositions et d’en faire un cocktail qui serait mon film.

QUELS ÉTAIENT LES PIÈGES À ÉVITER ?

Le premier piège à éviter nous semblait-il était de faire une pâle copie du premier film en reprenant le même dispositif. Ce qui m’a vite plu dans ce scénario, c’est qu’il mettait en perspective une toute nouvelle histoire. Plus qu’un numéro 2 c’était vraiment une suite de l’histoire de cette famille que nous avons voulu raconter. C’est d’ailleurs ce qui nous a poussé à beaucoup travailler le scénario. Le deuxième était de faire une suite pas drôle ou moins drôle que le premier. On ne sait jamais vraiment si ce sera drôle mais quand certaines choses me font vraiment rire je me dis que je ne peux pas être le seul.

Y A-T-IL EU BEAUCOUP D’IMPROVISATION ?

Oui mais l’impro naît dans un cadre donné. La seule scène totalement improvisée est celle où Marina va se coucher dans le lit conjugal de la maison de Laurent et oblige Laurent et Sara à se lever en pleine nuit pour aller dormir en face. Ce n’était pas prévu, nous avons pris deux heures pour la tourner et au final nous l’avons gardée. J’adore cette scène.

DEUX ANS APRÈS LE PREMIER TOURNAGE, AVEZ-VOUS DIRIGÉ DE LA MÊME FAÇON LES ENFANTS QUI ONT GRANDI ?

Ils avaient pris un peu de maturité dans le jeu mais je n’ai pas eu le sentiment de les diriger différemment. Ni par rapport à avant ni par rapport à Marina et Laurent d’ailleurs. Or ils sont toujours très bons, justes jusque dans leurs regards, et la fratrie fonctionne bien. Et puis nous avions des jumelles pour jouer le rôle de la petite dernière. Leurs parents étaient très sympathiques mais pour le coup, un bébé ne se dirige pas et c’est aux acteurs et au réalisateur de s’adapter.

L’OUVERTURE SUR LE DÎNER AVEC LES MEILLEURS AMIS EST-IL UN CLIN D’ŒIL AU PREMIER QUI COMMENCE (PRESQUE) PAR LA MÊME SITUATION ?

C’est un ressort scénaristique. Je me suis beaucoup axé sur cette idée que le point de vue du spectateur devait être celui de Michael. Il va de surprise en surprise en découvrant ce monde bizarre imaginé par les héros et, comme lui, au début, on est un peu perdu en découvrant leur situation. Le plan séquence du début est un peu une visite virtuelle de leur nouvelle vie.

OÙ AVEZ-VOUS TOURNÉ ?

Nous avons tourné le film en deux parties. La première, à Arcachon, dans des maisons que nous avons entièrement reconstruites et réaménagées. Cela permettait de donner une circulation intéressante entre les habitations. Par ailleurs, les couleurs pas trop blanches ou les murs assez denses des deux bâtiments marquent un parti pris esthétique et, comme dans le premier, j’avais l’ambition de réaliser une comédie tenue dans la mise en scène et soignée esthétiquement, notamment au travers de beaux décors. Je voulais être au niveau du précédent sinon au-dessus. La seconde partie du film a été tournée à la Réunion. L’idée de partir était sympa mais je ne voulais pas que ce soit trop une « suite au soleil » avec les plages blanches et les cocotiers. La Réunion n’est pas tant montrée au cinéma. C’était un tournage assez dense, mais heureux.

  • Sortie : 07 décembre 2017
Date de la publication électronique :28 avril 2016
Sources :

Matériel publicitaire de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé