Cendrillon ou la pantoufle merveilleuse  –  Albert Capellani  –  1907

Fiche générale

Affiche
  • Autre titre : Cinderella or the Marvellous Slipper (an English translation)
  • Numéro de film : 1557
  • Genre : Féeries & Contes (9ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Albert Capellani
  • Scénario :D’après le conte de Charles Perrault

Production

  • Autre titre : Cinderella or the Marvellous Slipper (an English translation)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Albert Capellani
  • Scénario :D’après le conte de Charles Perrault

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Féeries & Contes (9ème Série)
  • Métrage : 295 m couleurs ; 967.6 f.
  • Code télégraphique : Buffle

RÉSUMÉ

Cendrillon était une petite fille très belle et très bonne, mais dédaignée de sa mère et de ses sœurs à cause de ses goûts très simples. On l’avait confinée à la cuisine et, à cause de cela, elle s’appelait Cendrillon. Un soir que ses sœurs étaient au bal, sa marraine, qui était fée, l’envoie au potager chercher une citrouille et de gros rats au grenier. Elle les touche de sa baguette magique et voici des valets, beaucoup de valets, un carrosse tout en glaces, miroitant au clair de lune et Cendrillon elle-même, revêtue d’une robe resplendissante comme le jour ! La bonne fée l’embrasse en lui recommandant bien de ne pas s’attarder au bal passé minuit. Cendrillon arrive dans un grand palais tout blanc et or où des barons et des marquis tournent lentement et saluent en mesure d’un air grave, au milieu d’un grand froissement de soie et d’un cliquetis d’épées. Elle se met à danser à ravir et les perruques blanches alourdies et mates de poudre se penchent l’une vers l’autre en chuchotant sur son passage : “Quelle est donc cette princesse si belle, si modeste, si spirituelle et si gracieuse  ?” Elle fut surtout remarquée par un jeune homme qui était beau, beau, beau… Or, ce jeune homme était prince et il était riche, riche, riche. Si beau et si riche que les sœurs de Cendrillon voyant, sans reconnaître celle-ci, l’attention dont elle était l’objet, se consumaient de jalousie. Cependant, sur le coup de minuit, la prin­cesse inconnue disparaît comme par enchantement. Le jeune prince éploré, lance toute la valetaille à sa suite et les gras majordomes, les pages, les piqueurs, les intendants munis de torches se répandent dans le parc et aux alentours… Recherches vaines… Cependant, la jeune personne dans sa fuite a perdu son soulier de vair… Grâce à cette petite pantoufle, devenue légendaire, le prince retrouve sa princesse inconnue et l’épouse.

En savoir plus

source Henri Bousquet : (Ch. Ford in A.Capellani précurseur méconnu)

source Susan Dalton : Films Pathé frères - Supplément. Paris: Pathé, Janvier, 1907., p 032-033, pic ; Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet, p 001

  • Localisation des copies : Copie conservée chez Pathé.
Date de la publication électronique :09 octobre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004