La Tosca  –  Charles Le Bargy  –  1909

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 2816
  • Production :Le Film d’Art
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Charles Le Bargy
  • Interprètes : Cécile Sorel (Floria Tosca)
    Le Bargy (le Baron Scarpia)
    René Alexandre (Mario Cavaradossi)
    Charles Mosnier (Angelotti)
  • Scénario :D’après le drame de V. Sardou (1887)
  • Chef décorateur : Marcel jambon
    Bailly et Fleury

Production

  • Production :Le Film d’Art
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Charles Le Bargy
  • Scénario :D’après le drame de V. Sardou (1887)
  • Interprètes :Cécile Sorel (Floria Tosca)
    Le Bargy (le Baron Scarpia)
    René Alexandre (Mario Cavaradossi)
    Charles Mosnier (Angelotti)

Fiche technique

  • Chef décorateur :Marcel jambon
    Bailly et Fleury
  • Décors :Meubles authentique de Leonardi

Résumé et notes

  • Métrage : 380 m ; 1246.4 f.
  • Code télégraphique : Guéridon

RÉSUMÉ

Floria Tosca est à table avec son amant, le jeune artiste Mario Cavaradossi, lorsque le chef de la police, le baron Scarpia pénètre dans la pièce et, impérieusement, exige un entretien avec la Tosca. Mario se retire à contrecœur. Resté seul avec Floria, Scarpia lui déclare son amour et tente de l’embrasser. Elle appelle. Mario accourt et dure­ment dit son fait au Baron qui s’en va menaçant. En sor­tant, Scarpia passe par la place Argentina qui est devant le théâtre, attiré par une foule qui écoute des discours contre le gouvernement. Il fait aussitôt arrêter Angelotti le meneur. Mario et Floria arrivés sur la scène de l’arres­tation assistent au refus de Scarpia de libérer le prisonnier malgré les prières des amis d’Angelotti. Mario jure alors d’aider Angelotti à s’évader. Peu après, il avise Angelotti qu’il trouvera de quoi s’enfuir dans le pain et dans le broc d’eau. En effet, le prisonnier découvre une lime dans le pain et une corde dans le broc. Mario l’attend au bas du mur mais au moment où ils s’éloignent, une sentinelle les aperçoit, tire et va avertir le Baron. Celui-ci, furieux, va chez Mario qui a le temps de cacher Angelotti dans un puits. Le chef de la police décide alors de torturer Mario et pour cela lui fait placer une sorte de masque de métal sur la tête. À chaque refus, la torture devient plus dure. Enfin, Mario s’écroule évanoui dans les bras de Tosca qui dans sa terreur indique la cachette. Angelotti en est retiré mais il tombe mort car il vient de s’empoisonner. Mario est arrêté et condamné à être fusillé. Tosca va voir Scarpia pour obtenir sa libération. Le Baron lui dit qu’il accepte de rendre la liberté à Mario à la condition qu’elle accepte d’être sa maîtresse. Elle dit oui et demande un laissez-passer pour elle et Mario. Mais Scarpia lui déclare qu’il ne peut relâcher ainsi un prisonnier et qu’il peut seulement faire remplacer par des balles à blanc les balles du peloton d’exécution. Mais disant cela, il fait un signe de connivence à l’officier venu aux ordres. Restée seule avec le Baron, Tosca le poignarde, allume deux cierges qu’elle place à la tête du mort et lui met un crucifix sur la poitrine. Puis elle rejoint Mario, l’informe du subterfuge. Mario se place devant le peloton et tombe… mort ! Floria se jette en pleurant sur le corps de son amant. À ce moment, des officiers entrent et l’accusent de l’assassinat de Scarpia. Alors la Tosca s’élance sur le parapet et se précipite dans le vide !

En savoir plus

Compte rendu  : M.P.W., 5.6.1909

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 15.3.1909

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet |p 172 |y sum

Date de la publication électronique :14 October 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004
  • Affiche du film (lithpgraphie, 120 x 160). Imprimerie spéciale du Film d'Art, 4 rue Charras -Paris.