Ah ! Quel malheur d’avoir un gendre  –  anonyme  –  1907

Fiche générale

  • Autre titre : Ah ! What Bad Luck to Have a Son-in-Law
  • Numéro de film : 1658
  • Genre : Scène comique (2ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur : anonyme
  • Interprètes : Max Linder (le gendre)

Production

  • Autre titre : Ah ! What Bad Luck to Have a Son-in-Law
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur : anonyme
  • Interprètes : Max Linder (le gendre)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique (2ème Série)
  • Métrage : 125 m ; 410.0 f.
  • Code télégraphique : Caillage

RÉSUMÉ

Tiens ! une lettre… Madame joyeuse, la passe à son mari qui la lit du bout des yeux : “Ma chère fille, une bonne nouvelle ! j’arrive, je suis heureuse d’embrasser mon gendre…” Or “mon gendre” maudissait sa belle-mère aussi cordialement que la plupart des gendres maudissent leur belle-mère dans tous les pays civilisés. Et, tandis que sa femme se réjouit en son cœur, il cherche mélan­coliquement le moyen de faire décamper au plus tôt sa coriace belle-mère. Encore fallait-il que ce fût fait délicatement, correctement et avec des formes. Ah ! une idée… la valetaille sonnée entra dans ses vues avec une intelligence merveilleuse à l’aide d’une pièce de cent sous et d’une mimique expressive. Ces bons domestiques ! ils auraient même marché pour rien. Arrivée de belle-maman… toilette farce… l’air d’une guenon habillée en dame… scène attendrissante où elle nous découvre toute la tendresse de son cœur… suivie de diverses scènes domestiques où la dame, arrosée par le jardinier, époussetée par la femme de chambre, dévorée par les puces d’Azor, reçoit des jets de siphon en plein visage et, décoiffée, stupéfaite, ahurie, se trouve finalement au cours d’une promenade en automobile malencontreusement projetée sur la voie. “Mon gendre” assiste avec une candeur sournoise et une naïveté machiavélique aux malheurs de belle-maman. Scène finale de rupture où la dame toute bouffante de colère, quitte avec tout son bagage la maison inhospitalière.

En savoir plus

source Henri Bousquet : Annoncé dans le supplément de février-mars 1907 ; Sortie   : Le Scala, Lyon, 5.4.1907

source Susan Dalton : Films Pathé frères - Supplément. Paris: Pathé, Février-Mars, 1907., p 012-013, y pic sum ; Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet, p 009-010 ; In Henri Bousquet's book, the telegraph code is listed as Caillage

Date de la publication électronique : 09 octobre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004