Le Commissaire rossé  –  1903

Fiche générale

  • Autre titre : Superintendent of Police Thrashed (an U.K. title) ; El Comisario Apaleado (a Spanish title) ; Il commissario burlato (a italian title)
  • Numéro de film : 735
  • Genre : Scène comique (2ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Autre titre : Superintendent of Police Thrashed (an U.K. title) ; El Comisario Apaleado (a Spanish title) ; Il commissario burlato (a italian title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

    Fiche technique

    Résumé et notes

    • Genre : Scène comique (2ème Série)
    • Métrage : 30 m ; 98.4 f.
    • Code télégraphique :

    RÉSUMÉ

    Tandis qu’un commissaire de police procède aux soins de sa toilette et est en train de se raser, entrent dans le poste deux agents amenant un délinquant. Le commissaire, vexé d’être ainsi dérangé, reçoit mal les agents et les prie de le laisser tranquille. Puis, sans s’occuper de l’individu, il pénètre dans le violon pour se débarbouiller. Notre homme profite de cette occasion pour enfermer le commissaire et se sauver. Mais surpris par les agents qui reviennent, il n’a que le temps d’endosser la redingote du commissaire et s’asseoir au bureau. Les agents croyant avoir affaire à leur chef, demandent des nouvelles du délinquant. Celui-ci, qui ne tient pas à se montrer, fait signe du côté du violon. Les agents se précipitent, notre homme en profite pour se sauver, non sans prendre en passant la canne et le chapeau de celui dont il a déjà revêtu le vêtement. Les agents sortent le prisonnier d’une façon un peu brutale et le commissaire a toutes les peines du monde à se faire reconnaître de ses subordonnés qui, tout confus, ne savent comment se faire pardonner leur gaffe.

    D'après Susan Dalton : While a superintendent of police is shaving himself, two policemen bring a prisoner into the police station. Out of temper at being disturbed at his delicate occupation, the superintendent receives the policemen coldly and requests them to leave him alone. Then, without noticing the individual he gets into the lock-up in order to wash his face. Our man avails himself of this opportunity to lock up the superintendent and run away. But as the policemen come back, he has just time to put on the superintendent's frock coat and sit down at his table. The policemen, who believe they are dealing with their chief, asks about the prisoner. The latter who does not want to be discovered, nods towards the lock-up. The policemen rush, our man avails himself of the opportunity to run away, taking on the way the superintendent's stick and hat. The policemen get the prisoner out in a somewhat brutal way and the superintendent has the greatest difficulty in being recognized again by his subordinates who wonder how they will be forgiven for their mistake. (UK05)

    En savoir plus

    source Henri Bousquet : Sujet dans le Supplément de novembre 1903 ; Sortie - 1  : Cinématographe du Café du Commerce, Toulon, 28.5 au 8.10.1904 ; Sortie - 2  : Teatro Bartolomé de Medina, Pachuca, Mexico, 5. 11. 1904

    source Susan Dalton : Films Pathé frères - Supplément. Paris: Pathé, Aout, 1904.,p 041-042, pic ; The Pathé Cinematograph Co. Ltd. London: Pathé, 1905.,p 043-044, pic ; The Cinematograph & Phonograph Co. Paris: Pathé Fréres, Supplement for November 1903, p 005, pic ; Cinematographi Pathé frères - Parigi, Milano, 1907, p 024 ; Films Pathé frères. Paris: Pathé, 1907., p 023 ; Catalogo Pathé frères, Barcelona 1907, p 022

    Date de la publication électronique : 30 septembre 2008
    Sources :
    • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004