Événements Russo-Japonais 

Événements Russo-Japonais : Tactique russe  –  Lucien Nonguet  –  1904

Fiche générale

  • Autre titre : Russian Tactics (an U.K. title)
  • Numéro de film : 1147
  • Genre : Scènes historiques, politiques et d'actualité (5ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur : Lucien Nonguet
  • Chef décorateur : H. Laurent

Production

  • Autre titre : Russian Tactics (an U.K. title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur : Lucien Nonguet

Fiche technique

  • Chef décorateur : H. Laurent

Résumé et notes

  • Genre : Scènes historiques, politiques et d'actualité (5ème Série)
  • Métrage : 15 m ; 49.2 f.
  • Code télégraphique :

En savoir plus

source Henri Bousquet : Annoncés dans le Catalogue 1905 ; Note 1  : Dans le Bulletin de l’AFITEC (op. cité), le décorateur Hugues Laurent se souvenait de quelle manière étaient reconstitués les faits marquants de cette actualité de l’époque.“En ce qui concerne la guerre russo-japonaise, on reconstituait les faits décrits par les envoyés spéciaux des grands quotidiens français. Le décorateur avait, pour l’exécution d’une scène de guerre, beaucoup moins de temps que la durée de la traversée du bateau qui aurait pu rapporter le document véritable enregistré sur place, ce qui était pratiquement impossible à cette époque ; ce temps était encore écourté si, par exemple M. Charles Pathé était informé qu’une maison concurrente travaillait à la même scène de guerre  : il fallait arriver bon premier sur les écrans avec des images sensationnelles. Il y eut ainsi des reconstitutions de combats sur le pont des bâtiments de guerre, avec la manœuvre des tourelles et des pièces de combat de différents modèles ; des projecteurs et des canons hotchkiss dressés et maintenus près des bastingages ; tous ces accessoires français et étrangers introuvables et d’un poids respectable, étaient exécutés en carton découpé, placés sur tasseaux en bois, très souvent en plusieurs pièces, assemblés pour manoeuvrer, tel qu’on le faisait au théâtre et peints en trompe-l’œil. Les monticules de terrain à Montreuil, sous lesquels se trouvaient les carrières de sable, ont été foulés parfois par 100 à 150 figurants costumés et armés en soldats russes et japonais, et quels costumes ! à peine vraisemblables. Les cheminées d’appel d’air des carrières, bâtisses assez hautes construites au-dessus du terrain sur plan carré, en planches horizontales à assemblage à clins, dressaient leur forme pyramidable sur laquelle j’appliquais, à leurs arêtes, suivant la position de l’appareil, des silhouettes découpées en carton armé de tasseaux de bois et peintes en trompe-l’œil pour en faire des pagodes.” ; Note 2  : Tout au long de la guerre russo-japonaise, le supplément du Petit Journal le Petit Journal Illustré allait donner en première et en dernière page de couverture toute une série de dessins censés reproduire des événements marquants ou pas de cette guerre et ce dès le numéro du 21.2.1904. Ainsi le numéro du 24.4.1904 reproduisait le “Pétropawlosk torpillé” le 13.4.1904 avec l’annonce de la mort de l’amiral Makharoff et de 600 marins russes.

source Susan Dalton : Pathé frères: I film della produzione Pathé (1896-1914), Volume 1, p 099 ; The Pathé Cinematograph Co. Ltd. London: Pathé, 1905., p 108 ; Films Pathé frères. Paris: Pathé, 1907., p 153

Date de la publication électronique : 03 octobre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004