Le Petit Poucet  –  1905

Fiche générale

Affiche
  • Autre titre : Tom Thumb ; Pulgarito (a Spanish title) ; Hop o' my Thumb (an U.S. title)
  • Numéro de film : 1168
  • Genre : Féeries & Contes, en 7 tableaux (9ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Scénario : D’après le conte de Charles Perrault (1697)

Production

  • Autre titre : Tom Thumb ; Pulgarito (a Spanish title) ; Hop o' my Thumb (an U.S. title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Scénario : D’après le conte de Charles Perrault (1697)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Féeries & Contes, en 7 tableaux (9ème Série)
  • Métrage : 255 m en partie teinté ; 836.4 f.
  • Code télégraphique : Attrait

RÉSUMÉ

  1. La misère du bûcheron. Accablés de misère, n’ayant plus de quoi nourrir leurs sept enfants, un bûcheron et sa femme prennent la triste résolution d’aller les perdre dans la forêt. Le petit Poucet caché sous le tabouret de son père surprend le complot.
  2. Perdus dans la forêt. Le lendemain, les bûcherons emmènent leurs enfants au bois et tandis qu’ils ramassent des fagots, les parents s’enfuient, non sans douleur, abandonnant leurs enfants et reviennent seuls à leur modeste demeure. Le petit Poucet, qui avait cru devoir semer des miettes de pain sur la route, espérant ainsi déjouer les projets de son père et ramener ses frères au logis, est tout déçu lorsqu’après le départ de ses parents, il s’aperçoit que les oiseaux ont mangé le pain à mesure qu’il le jetait.
  3. La Maison de l’Ogre. Sans perdre courage et après avoir calmé les pauvres petits qui jetaient les hauts cris, il grimpe au haut d’un arbre et apercevant une lumière, les petits abandonnés se dirigent de ce côté. Ils arrivent à la porte d’une maison fort cossue et après avoir frappé, ils sont reçus par une femme qui leur dit tristement : “Mon mari est un ogre, vous n’êtes pas en sûreté dans ce logis” puis elle les fait cacher dans un bahut. L’Ogre ne tarde pas à rentrer et s’attable, quand tout à coup, humant l’air, il dit d’un ton courroucé : “ça sent la chair fraîche” et s’étant dirigé vers le bahut, il en retire le petit Poucet. Celui-ci cherche à apitoyer l’Ogre, qui, paraissant céder, se dit “ce sera pour demain”.
  4. La ruse de Poucet. La femme profite de ce sursis pour coucher les pauvres petits. En face de leur lit, dorment les sept filles de l’Ogre ayant des couronnes sur la tête. Petit Poucet se lève sans bruit, change les coiffures puis va se recoucher. Bien lui en prit, car peu après, l’Ogre vient à leur lit et sentant les couronnes va droit à l’autre lit, égorge ses filles et retourne tranquillement se coucher. Après le départ de l’Ogre, petit Poucet qui ne dormait pas, comme bien on pense, fait lever ses frères et tous s’enfuient en tremblant.
  5. Enlèvement des bottes. Le lendemain, l’Ogre à la vue de ses filles égorgées s’écrie : “Qu’ai-je fait ? Malheur à eux !” Puis ayant chaussé ses bottes de sept lieues, il s’élance à leur poursuite. Petit Poucet et ses frères, apercevant l’Ogre faisant des bonds prodigieux, vont se cacher dans le creux d’un rocher. Précisément, l’Ogre, fatigué, s’étend juste au-dessus d’eux et se met à ronfler effroyablement. Petit Poucet, mettant à profit cette circonstance toute fortuite, renvoie ses frères chez ses parents et courageusement retire à l’Ogre ses bottes ensorcelées.
  6. L’Ogresse récompense Poucet. Puis ayant chaussé les bottes, il vient trouver la femme de l’Ogre et lui dit que son mari est pris par les brigands, qu’ils demandent beaucoup d’argent pour sa rançon. L’Ogresse lui remet des sacs remplis d’or, des bijoux puis une baguette magique qui doit avoir le pouvoir d’anéantir les brigands et de délivrer son mari.
  7. Retour de Poucet. Petit Poucet, très avide, s’empresse d’aller porter l’or et les bijoux chez ses parents. Puis ayant voulu se rendre compte du pouvoir de la baguette, il tape sur le puits ; une fée apparaît qui, après avoir transformé la modeste chaumière en un splendide palais, les revêt tous de magnifiques costumes. Ils deviennent très riches et heureux, et maintenant les parents ne songent plus à aller perdre leurs enfants.

En savoir plus

source Henri Bousquet : Sujet dans la Notice spéciale illustrée. Publicité dans L’Industriel Forain n°813, 4.3.1905 ; Sorties  : 1 - Cinématographe du Petit Journal, Paris, 8.2.1905 ; 2 - Grand Cinématographe Américain, Cirque, Rouen, 30.9.1905 ; 3 - Evening Star Cinéma, Folies Bergères, Lyon, 1.1.1906 ; Note  : Il semble, à en croire J.-G. Tharrats (ouvrage cité) que Segundo de Chomón ait filmé ce Petit Poucet mais il lui attribue une longueur de 180 m.

source Susan Dalton : Pathé frères: I film della produzione Pathé (1896-1914), Volume 1, p 127 ; Catalogo, Pathé frères Films, Barcelona, 1907, p 132 ; Films Pathé frères. Paris: Pathé, 1907., p 224 ; Pathé Films. New York: Pathé Cinematograph Co., April 1906, p 024

Date de la publication électronique : 06 octobre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004