La Saint-Barthélemy  –  Lucien Nonguet  –  1905

Fiche générale

  • Autre titre : La Noche de San Bartolomé (a Spanish title) ; Saint Bartholomeus Day (an U.S. title)
  • Numéro de film : 1288
  • Genre : Scène historique en 3 tableaux (5ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur : Lucien Nonguet
  • Chef décorateur : Vincent Lorant-Heilbronn

Production

  • Autre titre : La Noche de San Bartolomé (a Spanish title) ; Saint Bartholomeus Day (an U.S. title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur : Lucien Nonguet

Fiche technique

  • Chef décorateur : Vincent Lorant-Heilbronn

Résumé et notes

  • Genre : Scène historique en 3 tableaux (5ème Série)
  • Métrage : 95 m entièrement virés ; 311.6 f.
  • Code télégraphique :

RÉSUMÉ

Avant-propos C’est l’une des plus terribles pages de l’histoire de France ; les guerres de religion déciment le royaume. La reine Catherine de Médicis qui a voué une haine implacable aux protestants, profite pour mettre à exécution ses ténébreux desseins, du mariage de Marguerite, soeur de Charles IX, avec Henri de Navarre, qui doit amener à la cour de France les principaux meneurs huguenots.C’est alors que le massacre est décidé ; la nuit du 24 au 25 août 1572, le tocsin de Saint-Germain l’Auxerrois donne le signal de sang et de mort.

  1. Le Massacre, 25 août 1572 Entraîné par les perfides conseils de Catherine de Médicis, le faible roi Charles IX assiste du balcon du Louvre aux horribles scènes qui se déroulent devant le palais et va jusqu’à tirer l’arquebuse sur ses sujets qui fuient épouvantés. Puis, c’est la ruée sauvage des catholiques qui enfoncent les portes, frappent, tuent, transpercent de leurs épées hommes, femmes et enfants, pour peu qu’ils soient convaincus de calvinisme.
  2. L’Assassinat de l’Amiral Coligny L’un des chefs du parti huguenot, l’amiral Coligny, averti du danger par ses amis qui lui conseillent de fuir, refuse, embrasse une dernière fois son épée et attend stoïquement la mort. Les assassins aux gages du duc de Guise font irruption dans sa chambre, le frappent à coups de poignards et précipitent son corps dans la rue.
  3. Le gibet de Montfaucon Aux portes de Paris, dans un lieu désolé, s’élève le gibet de Mont - faucon, sinistre charnier où l’on enfouit les morts par centaines.

Le roi, sa mère, quelques dames de la cour et leurs acolytes sont venus à Montfaucon, reconnaître les corps des courtisans huguenots, parmi lesquels celui de l’amiral Coligny. Au milieu des lazzis macabres de ses sinistres satellites, Charles IX fait pendre le cadavre de l’amiral, sans respect pour la mort qui devrait pourtant arrêter cet acte déshonorant.

En savoir plus

source Henri Bousquet : Sujet dans le Supplément de septembre 1905

source Susan Dalton : Pathé frères: I film della produzione Pathé (1896-1914), Volume 1, p 119 ; Pathé Films. New York: Pathé Cinematograph Co., April 1906, p 023 ; Catalogo, Pathé frères Films, Barcelona, 1907, p 095 ; Films Pathé frères. Paris: Pathé, 1907., p 157 ; U.S. version is 311 feet.

Date de la publication électronique : 06 octobre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004