La Lutte pour la vie  –  André Heuzé  –  1907

Fiche générale

  • Autre titre : Struggle for Life (an U.S. title)
  • Numéro de film : 1760
  • Genre : Scènes dramatiques et réalistes (8ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :André Heuzé

Production

  • Autre titre : Struggle for Life (an U.S. title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :André Heuzé

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques et réalistes (8ème Série)
  • Métrage : 300 m ; 984.0 f.
  • Code télégraphique : Cigogne

RÉSUMÉ

Depuis plusieurs mois, il marchait, cherchant du travail. Dans les fermes où l’on embauche pour la moisson, on le repoussait à cause de ses vêtements sordides et de son air misérable. Car la faim, une faim dévorante, affolante le harcelait. Comme il cheminait péniblement, il aperçoit dans la campagne un épouvantail à moineaux dont les vêtements usagés, tachés, rapiécés mais encore solides lui paraissent une aubaine. Il les échange contre les siens et ainsi rafraîchi, arrive aux portes de Paris. Le jour finit. L’arche des ponts s’assombrit en gouffres noirs, la silhouette de la ville se confond dans les brouillards de l’eau en une masse confuse où clignotent des lumières. Le miséreux suit la berge en contemplant l’eau changean­te comme un rêve, mais aussi désespérément uniforme que la vie la plus triste. Quel est donc le problème qu’elle roule, cette eau vivante, pour que tant de malheureux la regardent avec des poses si découragées, stupides ou tentées  ? Un appel le réveille soudain de ce vertige dont le charme étrange venait de l’enlacer si puissamment. Des hommes sont allongés là derrière lui en masses de gue­nilles confuses ; il s’affale à côté d’eux, appuie sa tête sur un tas de pierre et dort son sommeil d’honnête homme à côté du rêve d’un escarpe. Un homme, si malheureux qu’il soit, a autre chose à faire à Paris que d’aller se jeter dans la Seine, il devait le constater dès le lendemain. À la gare Saint Lazare, il attend, guette les voyageurs avec des colis, suit les fiacres à la course, transporte les bagages et reçoit son premier argent. C’était de quoi acheter un cent de journaux dans cette rue du Croissant d’où sort tout le papelard. Il achète un lot de Complet des courses prend ses jambes à son cou et se porte comme s’il avait le diable à ses trousses, aux quartiers les plus éloignés de Paris où, arrivé bon premier, il écoule promptement sa marchandise. À ce métier, il gagne de 5 à 6 F par jour ; l’ambition lui vient, il se fait camelot : voyez-le s’arrêter avec son ballot et tracer des figures sur le sable. Aussitôt, les curieux affluent, le boniment commence. Mais que se passe-t-il  ? Notre homme, tout à coup, saisit ses quatre ficelles, replie en un tour de mains sa marchandise et se sauve à toutes jambes. C’est que ses yeux exercés ont aperçu au loin un képi de sergent de ville. Dans sa fuite, son pied heurte quelque chose, il se baisse, ramasse l’objet : c’est un portefeuille et ce portefeuille contient la fortune. Mais il contient aussi une carte : “Monsieur A. Heuzé, directeur des Aciéries nouvelles, 112, rue de la Bourse” Sans plus tergiverser, il remet sa trouvaille aux mains de son propriétaire. Et la Providence l’en récom­pense immédiatement, parce que nous sommes au théâtre. M. Heuzé l’ayant pris sous sa protection, il fait dans ses usines une fortune rapide et épouse au dernier acte la fille du patron après l’avoir sauvée des flammes dans des circonstances particulièrement dramatiques.

En savoir plus

source Henri Bousquet : Annoncé dans P.C.G. n° 53, 1.6.1907 et dans le supplément de mai 1907 ; Sortie   : Omnia Pathé, Paris, 17.5.1907

source Susan Dalton : Films Pathé frères - Supplément. Paris: Pathé, Mai, 1907., p 026-028, pic ; Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet, p 021

Date de la publication électronique :09 octobre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004