Les Malheurs de Madame Durand  –  Anonyme  –  1906

Fiche générale

  • Autre titre : Mrs. Brown's Bad Luck (an u.s. title) ; Le diagrazie di donna marianna (an italian title)
  • Numéro de film : 1385
  • Genre : Scène comique (2ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur : Anonyme
  • Scénario : André Heuzé

Production

  • Autre titre : Mrs. Brown's Bad Luck (an u.s. title) ; Le diagrazie di donna marianna (an italian title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur : Anonyme
  • Scénario : André Heuzé

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique (2ème Série)
  • Métrage : 115 m ; 377.2 f.
  • Code télégraphique : Brandir

RÉSUMÉ

Par un beau jour de printemps, après forces recommandations de son époux, Madame Durand part faire une petite promenade. Elle va tranquillement à travers les rues en lisant son journal, lorsqu’elle tombe au milieu d’une bande de gamins qui jouent à colin-maillard.Les enfants l’empoignent, l’entourent et Madame Durand a toutes les peines du monde à se dégager. Elle continue sa promenade, mais très absorbée par sa lecture, elle ne s’aperçoit pas qu’un flâneur, tenant sa canne sous le bras, est arrêté devant elle. La canne crève le journal et entre dans l’œil de Madame Durand ! Elle poursuit sa route et va s’asseoir sur un banc pour repriser les chaussettes de son époux. Sur le même banc un vieux marchand de ballons est endormi et chaque fois que Madame Durand tire son aiguille, elle crève un ballon. Bientôt ils pendent tous, tristement dégonflés. Le marchand se réveille et, s’apercevant du désastre, tombe furieux sur la pauvre femme qui se demande ce qui lui vaut cette désagréable surprise. Malgré tant de malchances, Madame Durand reprend sa promenade et la lecture du roman-feuilleton. Ainsi, toujours distraite, elle disparaît tout à coup dans un égout ouvert sur son chemin. Les égoutiers, occupés à retirer leurs bottes, n’ont rien vu et referment la plaque. Pauvre Madame Durand ! La voilà terrorisée, cherchant une issue, elle erre dans ce dédale empesté jusqu’à ce que, épuisée de fatigue, elle s’affale et s’endorme dans un coin. Horreur ! Les terribles rats d’égouts arrivent et grimpent sur Madame Durand. Effrayée, elle se sauve ; soudain elle aperçoit la lumière, elle s’assied, hélas, c’est sous une bouche d’égout et elle reçoit une douche d’eau sale. Elle grimpe alors vers l’orifice et, passant sa main au dehors, elle saisit la jambe d’un balayeur qui court chercher les pompiers. Enfin, elle est délivrée et ramenée à son mari dans un pitoyable état.

D'après Susan Dalton : A woman reads a newspaper while taking a walk. She is caught up in a group of children playing a game, gets poked in the eye with a gentlman's cane, punctures a bunch of balloons with her knitting needles, and falls into a sewer. (Translated from the French in Redi)

En savoir plus

Sources Henri Bouquet : Sujet dans le Supplément d’avril-mai 1906

Sortie  : Fête de Phono-Ciné-Gazette, Salle du Trocadéro, Paris, 13.5.1906

Sources Susan Dalton : Films Pathé frères - Supplément. Paris: Pathé, Avril-Mai, 1906.,p 007-008, pic ; Pathé frères: I film della produzione Pathé (1896-1914), Volume 1,p 137 ; Films Pathé frères. Paris: Pathé, 1907,p 063 ; Cinematographi Pathé frères - Parigi, Milano, 1907,p 041,y pic

Date de la publication électronique : 06 octobre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004