Les Chiens policiers  –  Lucien Nonguet  –  1907

Fiche générale

  • Autre titre : Dog Police (an U.S. title)
  • Numéro de film : 1771
  • Genre : Scènes dramatiques et réalistes (8ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Lucien Nonguet
  • Interprètes : L’un des apaches est André Deed.
  • Scénario :André Heuzé
  • Directeur de la photographie : Henri Stucker

Production

  • Autre titre : Dog Police (an U.S. title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Lucien Nonguet
  • Scénario :André Heuzé
  • Interprètes :L’un des apaches est André Deed.

Fiche technique

  • Photographie :Henri Stucker

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques et réalistes (8ème Série)
  • Métrage : 250 m ; 820.0 f.
  • Code télégraphique : Clémence

RÉSUMÉ

Un crime a été commis dans une villa isolée en l’absence des propriétaires. L’état des lieux, le secrétaire fracturé, les pièces dévalisées, le vieux domestique étendu sur le sol, la face noire et convulsée, ont permis aisément de re­constituer la scène du crime. Dans un cabaret de barrière où sont attablés des souteneurs et des filles, la bande d’apaches se partage le butin ; un de leurs affidés est chargé de négocier les valeurs. Mais la police est sur pieds ! Au Crédit Lyonnais, bureau des ordres de bourse, des agents placés en observation surveillent les allées et venues. Un individu de mine et d’attitude louches éveille leurs soupçons : deux agents le filent. Au moment où il rejoint ses complices les deux agents font irruption dans la salle du cabaret et saisissent les escarpes au collet ; des coups de feu sont échangés ; un agent tombe foudroyé, l’autre blessé regagne la rue et donne l’alarme. Quelques minutes plus tard six agents pénètrent dans le bouge, tenant en laisse, muselés et caparaçonnés six chiens policiers qui flairent des casquettes laissées dans la lutte et s’élancent au dehors excités par les agents de la voix et du geste. Ils filent le long des fortifications, vont, viennent, flairent le sol, puis s’élancent de nouveau, cherchant la piste. Tout à coup, ils tombent en arrêt devant une masure et aboient furieusement ; par les volets entrouverts sifflent des balles mais les chiens ont pénétré par le soupirail de la cave et fouillent la maison tandis que les cambrioleurs s’échappent au dehors par les fenêtres. Les chiens dépistés rebondissent dans la rue et donnent la chasse aux fugitifs. Serrés de près par les bêtes acharnées, ils escaladent un mur, une haie, un passage à niveau, détalent rapidement vers un talus qu’ils grimpent, franchissent une rivière à la nage et se dirigent vers la maison d’un des leurs… les chiens gagnent du terrain… les hommes haletants, remorquant les filles, sont à bout de souffle. Enfin, ils touchent au but mais les chiens sont sur leurs talons et pénètrent à leur suite dans la maison, sauf l’un d’eux qui court en estafette au poste de police. Dans la maison, les chiens, véritables loups, bondissent écumants, se ruent sur les hommes acculés et les rabattent vers les agents qui leur passent les menottes et caressent leurs braves et intelligents acolytes.

En savoir plus

source Henri Bousquet : Annoncé dans P.C.G. n° 53, 1.6.1907 et dans le supplément de mai 1907 ; Sorties  : Omnia Pathé, Paris, 17.5.1907 Pathé Grolée, Lyon, 14.6.1907

source Susan Dalton : Films Pathé frères - Supplément. Paris: Pathé, Mai, 1907.,p 029-030, pic ; Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet, p 022

Date de la publication électronique :05 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004