Le Bon patron  –  Camille de Morlhon  –  1910

Fiche générale

  • Numéro de film : 3293
  • Genre : Scènes dramatiques et réalistes (8me Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Interprètes : Mévisto (Hardouin)
    Gabriel Moreau (Janin)
    Jean Jacquinet (le contremaître)
    Léontine Massart (la femme de Hardouin)
    la petite Marcelle de Fontaine.
  • Scénario :Camille de Morlhon

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Scénario :Camille de Morlhon
  • Interprètes :Mévisto (Hardouin)
    Gabriel Moreau (Janin)
    Jean Jacquinet (le contremaître)
    Léontine Massart (la femme de Hardouin)
    la petite Marcelle de Fontaine.

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques et réalistes (8me Série)
  • Métrage : 220 m ; 721.6 f.
  • Code télégraphique : Lacet

RÉSUMÉ

L’ouvrier Hardouin, mauvaise tête et imbu d’idées socia­listes, à la suite d’une remontrance de son contremaître, essaie de susciter une grève. Janin, le patron, parvient à apaiser le perturbateur avec quelques bonnes paroles. Mais sous le regard narquois du contremaître, la colère reprend l’ouvrier qui, n’écoutant que son impulsion, quitte l’usine définitivement. Chez lui, l’attendent sa femme et son enfant. Il leur annonce la mauvaise nouvelle. Douleur des deux pauvres créatures qui essaient de ramener l’ouvrier à de meilleurs sentiments lorsqu’on apporte une lettre de M. Janin : pour sa femme et pour sa petite fille le bon patron consent à oublier la fugue de l’ouvrier et l’invite à rentrer à l’usine. Hardouin, touché, va accepter cette offre généreuse, lorsque le porteur de la lettre, sans penser à mal, le blague de son coup de tête. Toute sa fureur lui remonte à la tête. Il déchire rageu­sement le billet : “Tiens, voila ce que j’en fais des propositions du patron ! Bientôt, c’est la misère noire au logis et un jour vient où le pain manque. Rendu injuste par le chagrin, ne voulant pas reconnaître ses torts, Hardouin, la tête pleine de rancune, s’arme d’un couteau, s’en va attendre la sortie de l’usine et provoque le contremaître. Une lutte s’engage. En tombant, Hardouin se blesse grièvement avec son couteau. Le voila alité pour plusieurs mois à l’hôpital. Janin, pressentant le dénuement de sa famille, vient les visiter et prend à charge les frais du ménage. Et lorsqu’il sort de l’hôpital, vaincu par la générosité du patron, Hardouin reprend courageusement le chemin de l’usine.

En savoir plus

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 4 au 10.2.1910

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914, (1910-1911), Henri Bousquet |p 260 |y sum

Date de la publication électronique :12 November 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004