La Malle du peintre  –  1910

Fiche générale

  • Numéro de film : 3303
  • Genre : Scène comiques (2me Série)
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Prince (le vicomte)
    Albens (le peintre)
    Ellynet (la vicomtesse)
  • Scénario :Henri Germain

Production

  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Scénario :Henri Germain
  • Interprètes :Prince (le vicomte)
    Albens (le peintre)
    Ellynet (la vicomtesse)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comiques (2me Série)
  • Métrage : 175 m ; 574.0 f.
  • Code télégraphique : Laisse

RÉSUMÉ

Dupinceau achève le portrait de la vicomtesse de Cinqépices dont il est amoureux. Le modèle, se trouvant fatigué, le vicomte se dévoue pour aller chercher le man­nequin du peintre. Il part en auto, arrive dans une auberge des environs de Paris où loge l’artiste. Un intérieur pittoresque, de bons diables de rapins joyeux attablés autour d’une table, tout cela fait au vicomte l’effet d’un repaire de brigands ; cependant, pris d’une somnolence, il demande un lit pour se reposer. On lui donne celui du peintre ; l’aubergiste emballe le mannequin du peintre et se retire. Le vicomte, pas tranquille, entendant du bruit dans l’estaminet, regarde du haut de l’escalier ce qui se passe et est saisi de stupeur à la vue de deux hommes armés, l’un d’une solide corde, l’autre d’un grand cou­telas. Affolé, persuadé qu’on en veut à sa vie, le vicomte fourre dans son lit le mannequin du peintre et prend sa place dans la malle. Les hommes entrent, s’approchent de la malle, la ficellent, la chargent sur l’auto et le chauffeur part avec le colis. C’est ainsi que le vicomte, introduit dans l’atelier au moment où on ne pensait guère à lui, surprend une conversation galante entre le peintre et sa femme. Furieux, il sort de sa prison, se jette sur son rival et l’enferme dans la malle. Une petite bonne vient déli­vrer le peintre qui lui témoigne sa gratitude avec effusion. La vicomtesse qui s’était absentée, revient sur ces entre­faites et les surprend dans cette attitude. Guérie de son erreur, elle tombe dans les bras de son mari.

En savoir plus

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914, (1910-1911), Henri Bousquet |p 261-262 |y sum

Date de la publication électronique :12 November 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004