La Bonne hérite  –  anonyme  –  1907

Fiche générale

  • Autre titre : The Lucky Heiress (an U.S. title)
  • Numéro de film : 1794
  • Genre : Scène comique (2ème Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :anonyme

Production

  • Autre titre : The Lucky Heiress (an U.S. title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :anonyme

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique (2ème Série)
  • Métrage : 115 m ; 377.2 f.
  • Code télégraphique : Cocorico

RÉSUMÉ

Comme elle se trouvait seule dans la cuisine, seule avec son mari, Madame refoula la délicatesse de ses senti­ments qui lui eût défendu, devant témoins, de violer la correspondance d’autrui… et elle lut : “Mademoiselle Torchon, cuisinière. J’ai l’honneur de vous informer que votre tante Fouillard est décédée, vous laissant héritière de sa fortune estimée à 500 000 francs. Fouin, notaire.” Un coup de foudre dans un ciel bleu n’eût pas causé plus de stupéfaction que cette nouvelle extraordinaire qui bouleversait chez ces bourgeois toutes notions de hiérarchie sociale. Cependant leur esprit pratique ne tarde pas à trouver une solution avantageuse et ils appellent leur fils Gontran. Sur ces entrefaites, Melle Torchon, rouge et essoufflée, revient du marché, chargée comme un bourriquot et répandant autour d’elle une forte odeur d’eau de vaisselle. Monsieur se précipite et l’aide à se dé­charger, tandis que sa femme, avec une hypocrite sollici­tude, lui offre un verre de vieux vin. La bonne ahurie, reçoit sans comprendre ces hommages inaccoutumés et le jeune Gontran très en verve, se laisse aller au courant de tendresse qui l’entraîne vers les 500 000 francs de Melle Torchon. Tous deux déjeunent en tête à tête, tandis que Monsieur et Madame font le service. De joie, Melle Torchon casse toute la vaisselle. Après le café, on passe au salon, Gontran et Melle Torchon battent un petit entrechat, lorsque le timbre de la rue retentit : la bonne se précipite, Madame la retient et va ouvrir… c’est le fac­teur. “Melle Torchon, j’ai le regret de vous informer que nous avons fait erreur. Ce n’est pas vous qui héritez, mais une personne portant le même nom que vous. Fouin, notaire.” Coup de théâtre ! Sur ce, Madame, Monsieur et Gontran, furieux, jettent à la porte Melle Torchon, se consolant ainsi de toutes leurs platitudes, de leur vaisselle cassée et de leur espoir déçu.

En savoir plus

source Henri Bousquet : Annoncé dans le supplément de juillet 1907 ; Sortie   : Omnia Pathé, Paris, 5.7.1907

source Susan Dalton : Films Pathé frères - Supplément. Paris: Pathé, Juillet, 1907., p 018-019, pic ; Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet, p 030

Date de la publication électronique :18 June 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004