La Rose d’or  –  Gaston Velle  –  1910

Fiche générale

  • Numéro de film : 3728
  • Genre : Féeries & Contes (9me Série)
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Série d’Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Gaston Velle
  • Interprètes : Berthe Bovy (Cristalline puis la Rose d’or)
    Hélène Dumontel (Clair matin)
    Yvonne Mirval (la Fée Printemps)
    Georges Wague (Té-né-bra)

Production

  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Série d’Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Gaston Velle
  • Interprètes :Berthe Bovy (Cristalline puis la Rose d’or)
    Hélène Dumontel (Clair matin)
    Yvonne Mirval (la Fée Printemps)
    Georges Wague (Té-né-bra)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Féeries & Contes (9me Série)
  • Métrage : 305 m dont 264 en couleurs ; 1000.4 f.
  • Code télégraphique : Manuscrit

RÉSUMÉ

Cristalline, fille du magicien Té-né-bra, est surprise en forêt par un violent orage. La foudre éclate et la jeune fille tombe évanouie. Le pâtre Clair matin la recueille dans sa cabane et lui prodigue ses soins. Il est émerveillé de la beauté de la jeune fille. À son réveil, il lui offre du thé et des fruits. Mais à peine a-t-elle goûté au breuvage qu’elle disparaît. Clair matin s’en va par les bois criant de douleur. Il s’étend près d’un lac. Là, la Fée Printemps lui apparaît. Elle lui dit de confectionner une flûte, qui sera son talisman, avec un roseau des environs. À peine Clair matin a-t-il lancé le premier air qu’il est enlevé par un dragon ailé et déposé sur la terrasse d’un château fantastique : la demeure de Té-né-bra. Ce dernier à la vue de Clair matin se met en fureur et le fait jeter dans un cachot par ses quatre janissaires. Dans sa prison, Clair matin se lamente mais, se souvenant de sa flûte, il en tire quelques sons et aussitôt la porte du cachot s’ouvre et Cristalline apparaît. Elle le délivre et ils vont se promener et échanger des propos d’amour dans les bois sous les rayons de la lune. Au moment où Clair matin dépose un baiser sur la joue de Cristalline Té-né-bra paraît et sépare les deux amoureux. Au mo­ment de jeter à nouveau Clair matin en prison, Té-né-bra remarque le talisman, s’en saisit et le brise. Alors, une fumée épaisse les entoure et Cristalline disparaît. Une inscription apparaît  : “La Fée Printemps a ravi ta fille, elle sera la Rose d’Or, récompense de la vaillance”. Té-né-bra furibond transforme ses quatre janissaires en un crapaud, un crocodile, un singe et un vautour. Mais des flammes entourent Clair matin et les monstres s’en­fuient. Clair matin réapparaît alors et promet à Té-né-bra de retrouver sa fille. Dehors, Clair matin, souriant, cherche une direction. Il aperçoit un immense papillon et le suit. Il ne le quitte plus. Il arrive tout d’abord devant un épais taillis  : des roses et des plantes sauvages lui déchi­rent le corps mais il passe outre. Il arrive ensuite dans une galerie rocheuse. Une pluie de pierres s’abat sur la tête du pâtre insensible qui franchit ce nouvel obstacle. Puis il se trouve devant un lac mais des flammes surgissent de l’eau et embrasent l’étang. Clair matin prend une barque et traverse le lac en feu. Finalement le papillon s’arrête devant un bosquet et à sa place surgit la Fée Printemps. Elle dit au pâtre qui s’est jeté à ses pieds  : “Ton courage et ton amour vont être récompensés. La Rose d’Or t’appartient désormais”. Le bosquet s’ouvre et Clair matin aperçoit Cristalline reposant sur un lit de fleurs et tenant une rose d’or. Apothéose

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 108, 17.9.1910

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 23 au 29.9.1910

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914, (1910-1911), Henri Bousquet |p 320 |y sum

Date de la publication électronique :24 November 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004