Le Trimardeur  –  Georges Denola  –  1910

Fiche générale

  • Titre de travail : Le gendarme sauve le voleur
  • Numéro de film : 4006
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Denola
  • Interprètes : Louis Ravet (le trimardeur)
    Charles Mosnier (le gendarme)
    Augusta Vallée
    Mme Loziano
  • Scénario :André Cury

Production

  • Titre de travail : Le gendarme sauve le voleur
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Denola
  • Scénario :André Cury
  • Interprètes :Louis Ravet (le trimardeur)
    Charles Mosnier (le gendarme)
    Augusta Vallée
    Mme Loziano

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 215 m
  • Code télégraphique : Minime

RÉSUMÉ

Un vagabond, après de longs jours errants, sans travail et sans pain, vient tomber, mourant de faim et de fatigue à la porte d’une maison campagnarde. Là, c’est l’aisance, le bonheur. Un paysan, le maître du logis, rentre du marché avec son portefeuille bourré de billets de banque. Il serre la liasse dans un tiroir et la pièce, restée vide, s’offre comme une tentation trop violente pour le meurt-de-faim. Il enjambe la balustrade, s’empare du magot et prend la fuite mais pas assez vite cependant pour n’être pas surpris et poursuivi. Il parvient à échapper aux re­cherches et le paysan va porter plainte à la gendarmerie. Le voleur, épuisé, vient s’endormir au bord de l’eau. Il est éveillé en sursaut par les cris d’appel d’un enfant qui se noie dans la rivière. Notre pauvre hère sans hésiter se jette à l’eau et ramène sur la berge le petit imprudent évanoui. Revenu à lui, l’enfant se jette au cou de son sauveur et l’entraîne chez ses parents. Mais le miséreux recule effaré, en se trouvant en face de la gendarmerie, l’enfant sauvé par lui étant fils d’un gendarme. Reconnu, il va payer sa dette. Mais l’enfant intervient et fait le récit du sauvetage. Le gendarme alors complète l’œuvre de réhabilitation en obtenant de lui la restitution de la somme volée. Le garçonnet casse pour lui sa tirelire et le trimardeur retourne sur la route avec le souvenir d’une sympathie de braves gens et de la bonne action accomplie.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 125, 14.1.1911

Sortie  : Théâtre Omnia, Rouen, 22 au 28.2.1911

Date de la publication électronique :01 décembre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004