Le Cœur pardonne  –  Georges Monca  –  1910

Fiche générale

  • Titre de travail : L’amour qui aime
  • Numéro de film : 4020
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL) / Série d’Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes : Georges Grand (l’officier)
    Georges Tréville
    Jeanne Delvair (Marcelle)
    Cécile Didier (Émilie)
    Gabrielle Chalon
    la petite Maria Fromet.
  • Scénario :Edmond Bureau Guéroult

Production

  • Titre de travail : L’amour qui aime
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL) / Série d’Art Pathé frères (SAPF)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Monca
  • Scénario :Edmond Bureau Guéroult
  • Interprètes :Georges Grand (l’officier)
    Georges Tréville
    Jeanne Delvair (Marcelle)
    Cécile Didier (Émilie)
    Gabrielle Chalon
    la petite Maria Fromet.

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 285 m
  • Code télégraphique : Minutie

RÉSUMÉ

Le lieutenant de vaisseau Dartaud, adore sa femme Marcelle et leur ménage est des plus unis, lorsque l’arrivée d’une cousine orpheline, Alice recueillie par la jeune femme, vient perturber leur vie. Dartaud et Alice sentent leur cœur se troubler. Alice pour fuir le danger, quitte la maison, mais elle est bientôt rejointe par Dartaud et, l’inévitable s’accomplit. Marcelle, aban­donnée, se met au travail. Mais sa vie est brisée car elle ne peut oublier son mari. Celui-ci s’est créé un second foyer et une petite fille est née de son illégitime union. Dartaud cependant n’est pas totalement heureux, car Alice se trouve atteinte d’une maladie de poitrine à laquelle elle semble devoir succomber. C’est en cet état que l’officier, appelé à regagner son poste en Afrique doit quitter la jeune femme. Après son départ, le mal d’Alice s’aggrave. Elle écrit à sa cousine pour implorer son pardon et fait appel à sa générosité pour l’enfant que sa mort va laisser seule au monde. Marcelle s’est endurcie dans la souffrance. La haine a fait place à l’amour. Mais au spectacle de la déchéance de sa cousine et de la faiblesse de l’enfant qui se réfugie dans ses bras, sa rancune et sa colère s’apaisent en un généreux sentiment d’oubli et de pardon.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 126, 21.1.1911

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 27.1 au 2.2.1911

Date de la publication électronique :01 décembre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004