L'Héritage manqué   –  Georges Monca  –  1911

Fiche générale

  • Autre titre : Rigadin hérite
  • Titre de travail : Rigadin hérite
  • Numéro de film : 4071
  • Genre : Scène comiques (2me Série)
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes : Prince
    Paul Landrin
    Andrée Marly
    Léontine Massart

Production

  • Autre titre : Rigadin hérite
  • Titre de travail : Rigadin hérite
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes :Prince
    Paul Landrin
    Andrée Marly
    Léontine Massart

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comiques (2me Série)
  • Métrage : 170 m ; 557.6 f.
  • Code télégraphique : Modestie

RÉSUMÉ

Rigadin, continuant ses pérégrinations amoureuses, timi­de comme un collégien à ses premières amours, exprime, avec plus d’éloquence dans le regard que dans le style, ses sentiments à une jeune et jolie veuve : “Je vous aime, je voudrais vous épouser”. À quoi elle répond du tac au tac : “Quelle est votre fortune ?” L’amoureux, interloqué, avoue humblement qu’il n’en a aucune, lorsqu’une dé­pêche lui annonce qu’un de ses oncles à héritage est à la dernière extrémité. Rigadin, radieux, s’empresse d’aller recueillir cette succession providentielle, grâce à laquelle il obtiendra sa bien-aimée. Il trouve son oncle au plus mal et se réjouit en son cœur. Au bout de deux jours, l’oncle n’était pas encore mort. Huit jours après, il était encore en vie. Un mois plus tard, le neveu commençait à pâlir et l’oncle à rosir. Indigné, n’écoutant que son amour, Rigadin décide d’envoyer son bon oncle ad patres en lui administrant un verre de poison. Mais le vieux reître, bâti à sable et à chaux, non seulement sup­porte à merveille le traitement, mais encore, tout à fait guéri, se lève et vaque à ses occupations. Cependant, la jeune veuve, trouvant un peu longues les formalités de succession, débarque un beau matin et trouve un Rigadin méconnaissable, maigri, pâli, affaissé dans le fauteuil de l’oncle. Pour comble d’ironie, l’oncle, frétillant, l’œil vif et portant beau, reçoit la charmante visiteuse et l’enlève d’assaut à son benêt de neveu, dégommé, déshérité et pas content.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 130, 18.2.1911

Sujet dans le Bulletin Pathé n° 3

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 24.2 au 2.3.1911

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914, (1910-1911), Henri Bousquet |p 370

Date de la publication électronique :04 December 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004