L'Une pour l’autre   –  Georges Denola  –  1911

Fiche générale

  • Titre de travail : Sœurs de lait
  • Numéro de film : 4171
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Denola
  • Interprètes : Jacques Normand (le père)
    Georges Tréville (le père nourricier)
    Maurice Luguet
    Albane (la mère)
    Delphine Renot (la nourrice)
    la petite Maud Loti
  • Scénario :Mme M. Vaughan

Production

  • Titre de travail : Sœurs de lait
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Denola
  • Scénario :Mme M. Vaughan
  • Interprètes :Jacques Normand (le père)
    Georges Tréville (le père nourricier)
    Maurice Luguet
    Albane (la mère)
    Delphine Renot (la nourrice)
    la petite Maud Loti

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : 230 m
  • Code télégraphique : Mortifère

RÉSUMÉ

Paul Saligny, parti au Canada pour y diriger une exploi­tation agricole, a laissé à Paris sa femme Jeanne et leur petite fille Lucienne. La jeune femme, désireuse de par­tager la vie difficile et rude de son mari va le rejoindre et met en nourrice à la campagne la petite Lucienne chez de braves gens. Mais la nourrice, trop bonne mère pour s’acquitter de tous ses devoirs envers son nourrisson néglige celui-ci et pare sa propre fille des vêtements de la petite étrangère. Cependant, les parents de Lucienne, revenus en France après avoir fait fortune, viennent à l’improviste chercher leur fille. Reçus, en l’absence de la nourrice par le mari et, trompés par les apparences, la tendresse des parents va à celle qui porte les vêtements que Jeanne a envoyés par le dernier paquebot. Le père nourricier n’ose les détromper et voit, avec désespoir, emmener sa propre fille. Dix ans s’écoulent, dix années de souffrance et de regret qui punissent cruellement la nourrice de sa mauvaise action, lorsque Paul Saligny et sa femme lui annoncent leur prochaine visite. À la vue de sa fille, la coupable ne peut contenir son secret. Elle avoue tous ses torts. Mais Paul et Jeanne se sont attachés à l’enfant que pendant dix ans ils se sont accoutumés à considérer comme leur fille. Ils l’adopteront et l’élè­veront avec leur petite Lucienne qui reprend enfin auprès d’eux sa place naturelle.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n° 137, 8.4.1911

Sujet dans le Bulletin Pathé n° 10

Sortie  : Théâtre National Pathé, Bordeaux, 6.6.1911

Date de la publication électronique :09 December 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004