Rigadin, cousin du ministre  –  Georges Monca  –  1911

Fiche générale

  • Numéro de film : 4210
  • Genre : Scène comiques (2me Série)
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes : Prince
    André Simon
    Fernand Tauffenberger
    Mmes Benoît et Aufort
  • Scénario :Frédéric Mauzens

Production

  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Monca
  • Scénario :Frédéric Mauzens
  • Interprètes :Prince
    André Simon
    Fernand Tauffenberger
    Mmes Benoît et Aufort

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comiques (2me Série)
  • Métrage : 180 m ; 590.4 f.
  • Code télégraphique : Mouron

RÉSUMÉ

Employé des postes, Rigadin ne brille pas par son exac­titude. Le chef du bureau, M. Routine, lui déclare que si ses absences se renouvellent, il sera considéré comme démissionnaire. Pendant cette admonestation, une affaire appelle le chef au dehors et Rigadin, resté seul, lit machi­nalement une circulaire du Ministre des Postes, appelant l’attention du chef sur l’article 3 du règlement relatif à la politesse des employés vis à vis du public. Saisi d’une idée lumineuse, Rigadin profite de l’espace blanc demeu­ré entre la fin de cette lettre et la signature de l’Excellen­ce pour y ajouter à la machine à écrire ces deux lignes : “Je saisis cette occasion pour recommander à votre bienveillance mon cousin Rigadin” Le subterfuge réussit à merveille. Rigadin, dorloté, choyé, devient dans le bu­reau un véritable coq en pâte, jusqu’au jour, où le Mi­nistre vient incognito s’assurer de la bonne observation de son règlement. Apercevant Rigadin, plongé dans la lecture de son journal, une cigarette à la bouche, il s’adresse à lui. Pour toute réponse, l’employé, furieux d’être dérangé, lance insolemment à la figure de l’impor­tun une longue bouffée de tabac. Furieux, le Ministre fait un éclat. L’imposture se découvre et Rigadin, passé à tabac par ses collègues, expie au centuple toutes les platitudes dont il a été l’objet de leur part quand ils le croyaient un gros personnage.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 140, 29.4.1911

Sujet dans le Bulletin Pathé n° 13

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 5 au 11.5.1911

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914, (1910-1911), Henri Bousquet |p 395

Date de la publication électronique :09 December 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004