Fabrication d’éventails en dentelle  –  1911

Fiche générale

  • Numéro de film : 4254
  • Genre : Scène d'industrie
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d'industrie
  • Métrage : 100 m
  • Code télégraphique : Nabot

RÉSUMÉ

L’éventail, dont la femme aime à se parer dans tous les pays du monde, est d’un travail délicat et compliqué. Il se partage en deux parties : la feuille et la monture. La feuil­le est constituée par deux morceaux d’étoffe, légèrement collés l’un sur l’autre. La monture, qui est en bois, en nacre, en écailles, etc, s’appelle aussi bois ou pied. Elle est formée par de petites baguettes assemblées et mobiles à l’une de leurs extrémités nommée tête ; elles peuvent tourner autour d’un axe horizontal commun qui est la rivure. Au-delà de la tête, les baguettes prennent le nom de brins et leur ensemble constitue la gorge. Il existe un autre type d’éventail qui prend le nom d’éventail brisé et dans lequel les lames, au lieu d’être réunies par la feuille, sont indépendantes les unes des autres et maintenues seulement à leur partie supérieure par un ruban. Les brins et flèches de cet éventail sont généralement faits de plumes d’autruche ou d’autres matières de prix.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 144, 27.5.1911

Sujet dans le Bulletin Pathé n° 17

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 2 au 8.6.1911

Date de la publication électronique :10 December 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004