La Note de la blanchisseuse  –  Georges Denola  –  1911

Fiche générale

  • Titre de travail : Frisette
    blanchisseuse de fin
  • Numéro de film : 4350
  • Genre : Scène comique
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Denola
  • Interprètes : Fernand Tauffenberger
    Charles Lorrain
    Charles Dechamps
    Harry Baur
    Brunais
    Mistinguett
    Cécile Barré
    Mmes Massila et Bouquet
  • Scénario :Charles Clairville

Production

  • Titre de travail : Frisette
    blanchisseuse de fin
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Denola
  • Scénario :Charles Clairville
  • Interprètes :Fernand Tauffenberger
    Charles Lorrain
    Charles Dechamps
    Harry Baur
    Brunais
    Mistinguett
    Cécile Barré
    Mmes Massila et Bouquet

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : 155 m
  • Code télégraphique : Notaire

RÉSUMÉ

Margot, la blanchisseuse a deux amoureux : l’un, Victor, qui n’aspire qu’à lui faire la cour est un sympathique vieux marcheur ; l’autre, Julot, qui prétend à sa main, est un robuste ouvrier exerçant le métier de peintre en bâ­timent. Margot n’en continue pas moins à manier honnê­tement le fer et ce n’est pas pour elle une sinécure que de faire rentrer l’argent qui lui est dû. Elle envoie un de ses clients, Raphaël, un rapin sans le sou qui prétend lui faire accepter un tableau en paiement, monnayer sa toile contre espèces sonnantes. En son absence, la rieuse blan­chisseuse converse avec le perroquet dont elle fait par inadvertance tomber la cage dans la rue. Celle-ci vient choir sur la tête de Victor qui s’empresse de monter auprès de la jeune fille et de déposer ses hommages à ses pieds. Justement, Julot, que son métier amène à cet instant, sur des échafaudages, à la hauteur de la fenêtre, arrive à propos pour mettre un terme à sa galanterie et comme Raphaël est rentré sans avoir vendu son tableau, c’est Victor qui paiera la note. Il s’y prête de bonne grâce et deviendra l’ami du ménage.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 150, 8.7.1911

Sujet dans le Bulletin Pathé n° 23

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 21 au 27.7.1911

Date de la publication électronique :15 décembre 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004