Ali Baba  –  1907

Fiche générale

  • Autre titre : Ali Baba and the Forty Thieves (an U.S. title) ;Ali-Baba und die vierzig Räuber (a German title)
  • Numéro de film : 1725
  • Genre : Féeries & Contes (9me Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Directeur de la photographie : Segundo de Chomón
  • Chef décorateur : V. Lorant Heilbronn

Production

  • Autre titre : Ali Baba and the Forty Thieves (an U.S. title) ;Ali-Baba und die vierzig Räuber (a German title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

    Fiche technique

    • Photographie : Segundo de Chomón
    • Trucages : Segundo de Chomón
    • Chef décorateur : V. Lorant Heilbronn

    Résumé et notes

    • Genre : Féeries & Contes (9me Série)
    • Métrage : 350 m dont 222 en couleurs ; 1082.4 f.
    • Code télégraphique : Canotier

    RÉSUMÉ

    Alors que Ali Baba ramasse du bois dans la forêt, il en tend les mots “Sésame ouvre toi” et voit s’ouvrir une paroi ro cheuse. Une fois les voleurs partis, il prononce les mêmes paroles etdécouvre une grotte au sol parsemé de pièces d’or et où s’accumulent des tas de pierres précieuses. Il en emporte autant qu’il peut et rentre chez lui. Son frère envieux, à qui Ali a dévoilé le secret, se rend à la grotte où il se fait surprendre par les bandits. Dans l’espoir de sauver sa vie, il trahit son frère. Le chef des bandits se déguise en marchand d’huile et il enferme ses compagnons dans des jarres d’huile en cuir. Ali le reçoit sans méfiance mais sa jeune femme, astucieuse, audacieuse et méfiante déjoue l’astuce des bandits. Elle met le feu aux jarreset poignarde le chef des bandits.

    En savoir plus

    Sujet dans le Catalogue de novembre 1907

    Sorties : 1 - Pathé Grolée, Lyon,11.10.1907

    2 - Omnia Pathé, Rennes, 15.4.1908Note : Le 11 avril 1908 était inauguré le Cinéma Pathé de Rennes. C’est ce Cinéma qui illustre la couverture du volume 1912-1913-1914 de mon Catalogue. Le quotidien Les Nouvelles Rennaisesdu mercredi 15 avril 1908 en rendait compte en ces termes : “La Société Omnia, qui a doté Rennes d’une nouvelle salle de spectacles destinée essentiellement à des représentationscinématographiques, inaugurait samedi son établissement par une soirée de gala offerte à cinq cents invités. Ce théâtre (car c’est un théâtre), situé, comme on sait place du Calvaire, est un véritable bijou. Les architectes ont eu l’ingéniosité d’y allier le modernisme le plus pur à la quasi-archéologie de la destination première. La coupole y a conservé les cariatides d’antan; les murs s’adornent des écussons prérévolutionnaires; d’amusants amours jouent en hauts-reliefs sur les trumeaux des portes. Dans ce décor original, une galerie en encorbellement, un mobilier et une scène blanc et vieil or qu’éclairent des cordons de lampes électriques.Ça et là, des fleurs, des tentures. Un ensemble chatoyant, en somme, qui sera irréprochable lorsqu’on aura installé un mode quelconque de chauffage, lequel s’impose, l’hiver.”

    Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896-1914, Volume 2, 1907-1909 |p 043 ; Cinematographen und Films Pathe. Berlin : Pathé, November 1907 |p 040-041 |y sum pic

    Date de la publication électronique : 09 octobre 2008
    Sources :
    • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004