La Lettre inachevée  –  Georges Denola  –  1911

Fiche générale

  • Titre de travail : Fatale rencontre
  • Numéro de film : 4638
  • Genre : Comédie dramatique
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Denola
  • Interprètes : Thalès et Émile Milo (les cambrioleurs)
    Delmy
    Jeanne Bérangère (Suzanne)
    Cécile Barré.
  • Scénario :Jules Hoche

Production

  • Titre de travail : Fatale rencontre
  • Production :Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Denola
  • Scénario :Jules Hoche
  • Interprètes :Thalès et Émile Milo (les cambrioleurs)
    Delmy
    Jeanne Bérangère (Suzanne)
    Cécile Barré.

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Métrage : 200 m
  • Code télégraphique : Palissade

RÉSUMÉ

Dans une expédition de rapine et de vol, un malfaisant individu s’introduit dans la mansarde d’une malheureuse ouvrière et fait main basse sur les objets qui s’y trouvent. Pendant cette vilaine besogne, il découvre une lettre interrompue où la pauvre fille écrivait à un être cher : “Je voudrais bien t’envoyer quelque argent, mais je n’ai rien, je sors, et peut-être, quand je serai de retour, pourrais-je…”.Pour être cambrioleur on n’en est pas moins homme et, pris d’un scrupule, l’escarpe remet toute chose en place et, même, généreux donateur, dépose sur la lettre inachevée une superbe pièce de cent sous. Mais au mo­ment de s’esquiver, l’âme en paix et la conscience pure, il entend crocheter la porte. Serait-ce la maîtresse des lieux ? Il n’a que le temps de se cacher. Surprise! c’est un pâle collègue. Le second larron “étouffe” les objets remis en place par le concurrent repenti. Lui aussi lit la lettre et… empoche la superbe pièce de cent sous. On juge de la noble indignation du philanthrope en espadrilles, qui sort de sa cachette et essaye, mais en vain, de chapitrer son frère d’armes. Sur ces entrefaites, une des locataires constate que sa porte est crochetée, elle ameute le palier et une chasse s’organise. En fin de compte le vice est puni, la vertu récompensée, le mauvais larron va au poste et le bon larron monte au ciel… par la lucarne.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 170, 25.11.1911

Sujet dans le Bulletin Pathé n° 42

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 1 au 7.12.1911

Date de la publication électronique :16 December 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004