L'Armoire   –  1907

Fiche générale

  • Numéro de film : 1933
  • Genre : Scène comiques (2me Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

    Fiche technique

    Résumé et notes

    • Genre : Scène comiques (2me Série)
    • Métrage : 140 m ; 459.2 f.
    • Code télégraphique : Crocodile

    RÉSUMÉ

    Lorsque Monsieur Triplepatte eut quitté l’appartement, Mme Triplepatte aperçut sur le tapis une petite enveloppe mauve. Elle n’eut aucun pressentiment. Elle ramassa le papier, l’ouvrit et lut distraite d’abord, puis nerveuse : “Mon Coco, laisse ta femme et vient déjeuner avec moi. Ta Minette” Mme Triplepatte ressentit une extrême co­lère. Mais c’était une femme avisée. Elle prend son manteau, son chapeau et entre en bourrasque chez sa rivale. M. Triplepatte, entendant du bruit, se fourre vi­vement sous la table, prêt à toute éventualité. Tandis que sa femme explore l’appartement, il se glisse furtivement au dehors… Malheureusement, Mme Triplepatte l’a entendu et lui donne la chasse jusqu’au sixième. M. Triplepatte éperdu se réfugie dans une armoire. Mme Triplepatte cherche partout. Le locataire intervient. Mme Triplepatte explique qu’elle cherche son mari et se voit mettre à la porte. De sorte que M. Triplepatte éprou­va à la fois un sentiment de soulagement et d’angoisse en se sentant bouclé, ficelé et expédié comme un vulgaire colis… Bruit de chaudière sous pression… des trains qui sifflent : une gare ! M. Triplepatte s’arrache les cheveux en se voyant expédié par petite vitesse pour une desti­nation inconnue. À l’arrivée, la ménagère portant avec une tendre sollicitude, sous un globe immense, sa petite fleur d’oranger reposant sur un coussin de velours grenat, surveillait le déballage lorsque soudain, l’armoire lui tombe sur le dos et M. Triplepatte, l’œil hagard, les vête­ments en désordre, le chapeau défoncé, surgit de sa pri­son. Mme Triplepatte pleurait et se désolait dans le logis abandonné lorsque M. Triplepatte, penaud, piteux, contrit et repentant, se présente humblement et tombe à ses pieds. Mme Triplepatte s’évanouit, revient à elle et se jette dans les bras de l’infidèle.

    En savoir plus

    Sorti  : Le Cirque d’Hiver, Paris, 21 au 26.12.1907

    Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896-1914, Volume 2, 1907-1909 |p 044-045

    Date de la publication électronique : 20 juin 2008
    Sources :
    • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004