Le Secret de l’horloger  –  Gaston Velle  –  1907

Fiche générale

  • Autre titre : The Clockmaker's Secret (an English translation) ;Das Geheimnis des Uhrmachers (a German title)
  • Numéro de film : 1940
  • Genre : Scènes à trucs (3me Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Gaston Velle
  • Directeur de la photographie : Segundo de Chomón

Production

  • Autre titre : The Clockmaker's Secret (an English translation) ;Das Geheimnis des Uhrmachers (a German title)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Gaston Velle

Fiche technique

  • Photographie :Segundo de Chomón
  • Trucages :Segundo de Chomón

Résumé et notes

  • Genre : Scènes à trucs (3me Série)
  • Métrage : 235 m ; 803.6 f.
  • Code télégraphique : Crucifère

RÉSUMÉ

Un crieur public annonce aux habitants de la ville qu’à 16 heures, le maire recevra les propositions pour construire une horloge à la mairie. Un vieil horloger s’est arrêté devant l’affiche. Pendant qu’il lit, le diable lui apparaît et lui montre le dessin d’une horloge qu’aucune main humaine ne pourra jamais fabriquer. Il prend le dessin et se présente à la compétition. Son projet est, bien sûr, accepté et le Maire lui demande de commencer de suite. Le vieil homme est dans son atelier. Le diable lui apparaît de nouveau. Il lui propose de lui permettre de construire la merveilleuse horloge contre son âme. Le vieil homme refuse. Le diable lui montre alors dans un tableau toutes les figures d’anciens romains qui figu­reraient sur l’horloge et disparaissent. Le diable renou­velle sa proposition mais l’homme refuse toujours. Alors Satan lui fait voir une forge dans laquelle lui et ses aides travaillent puis brusquement l’horloge entière apparaît, magnifique ! L’horloger fait un pas en avant mais tout disparaît. Il accepte donc et signe. Mais sa fille, sans être vue est témoin de l’acte. Le diable entraîne ensuite sa victime vers le jardin public et là invite les habitants à venir admirer l’ouvrage. Toute la population acclame le vieil homme. Mais cette joie ne dure pas. La fille de l’horloger arrive et lui reproche son acte. Puis, elle lance avec force une grosse pierre sur l’horloge et la brise entièrement. Méphisto apparaît réclamant son dû mais la fille lui présente une croix et le diable disparaît. Tout cela a été trop dur pour le vieillard qui devient fou. Dans une taverne, il cause un scandale. À un moment, son âme tourmentée croit voir une horloge à la place d’une bar­rique de vin qui se change instantanément en un hideux visage humain. Satan ne lâche donc pas sa victime et se présente à lui alors qu’il agonise. La fille arrive et essaie encore d’aider son père mais Méphisto est têtu, et, il est sur le point de se saisir de l’âme du vieil horloger lorsque l’Ange de la Lumière et de la Vérité descend avec une épée flamboyante et fait, enfin, fuir le diable.

En savoir plus

Compte rendu  : M.P.W., 30.11.1907

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896-1914, Volume 2, 1907-1909 |p 045 ; Cinematographen und Films Pathe. Berlin : Pathé, November 1907 |p 025-027 |y sum pic

  • Localisation des copies : Copie conservée chez Pathé.
Date de la publication électronique :09 December 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004