Une intrigue à la cour d’henry VIII  –  Camille de Morlhon  –  1911

Fiche générale

Affiche
  • Autre titre : Anne de Boleyn (a 1914 re-title)
  • Numéro de film : 4433
  • Genre : Scènes historiques, politiques et d'actualité Scènes militaires (5me Série)
  • Production :Série d’Art Pathé Frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Interprètes : Henri Etiévant (Henry VIII)
    Auguste Volny (Th. Crammer)
    Madeleine Roch (Jane Seymour)
    Léontine Massart (Anne de Boleyn)
  • Scénario :Camille de Morlhon

Production

  • Autre titre : Anne de Boleyn (a 1914 re-title)
  • Production :Série d’Art Pathé Frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Scénario :Camille de Morlhon
  • Interprètes :Henri Etiévant (Henry VIII)
    Auguste Volny (Th. Crammer)
    Madeleine Roch (Jane Seymour)
    Léontine Massart (Anne de Boleyn)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scènes historiques, politiques et d'actualité Scènes militaires (5me Série)
  • Métrage : 800 m dont 698 en couleurs ; 2624.0 f.
  • Code télégraphique : Office

RÉSUMÉ

Henry VIII songeait à répudier Catherine d’Aragon. L’ambitieuse Jane Seymour, dame d’honneur de la reine, entrevoit alors la possibilité d’arriver au trône. Invitée par le roi à un déjeuner champêtre, un malencontreux acci­dent empêche l’intrigante d’y assister et, le hasard, donne sa place à la table du roi à la douce Anne de Boleyn. La fève que le roi destinait à Jane échoit à Anne qui devient ainsi la “Reine” de la journée. Les espoirs et les intrigues de Jane Seymour se trouvent ruinés par la simplicité et le charme d’Anne de Boleyn qui devient bientôt reine en titre et en fait. Dès lors, Jane Seymour voue à sa nouvelle souveraine une haine mortelle et se sert habilement d’une part de l’amour qu’elle a inspiré à un jeune gentilhomme, d’autre part de l’attachement marqué par la reine Anne à la religion persécutée par le roi. Elle parvient à réunir dans un rendez-vous nocturne la reine et le jeune gentil­homme et les fait surprendre par Henry VIII. Toutes les apparences condamnent la malheureuse Anne qui est conduite à l’échafaud, cependant que Jane devait plus tard, en récompense de son effroyable trahison, ceindre sur sa tête la couronne royale.

D'après Susan Dalton : Among the tragic adventures in the bloody reign of Henry VIII, king of England, the unhappy story of queen Anne Boleyn is one of the most dramatic. Henry VIII contemplates renouncing Catherine of Aragon. The ambitious Jane Seymour, lady in waiting of the queen, glimpses the possibility of taking the throne...Invited by the king to a country lunch (picnic?), an unfortunate accident hinders the schemer, and by chance her place at the king's table is given to the sweet Anne Boleyn. The king chooses Anne over Jane as "queen" for the day. The hopes and plans of Jane Seymour are ruined by the simplicity and charm of Anne Boleyn, who becomes queen in title and in fact. Jane feels a mortal hatred for the new queen and serves it first by using the love Anne inspires in a young gentleman and then by Anne's marked attachment to the religion persecuted by the king. She arranges a nocturnal rendez-vous between the queen and the young gentleman who are surprised by Henry VIII. All appearances condemn the unfortunate queen who is led to the scaffold, and Jane Seymour puts the royal crown on her head. (TRANSLATED FROM THE FRENCH)

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 175, 30.12.1911

Sujet dans le Bulletin Pathé n° 47

Sortie  : Omnia Pathé, Paris, 4 au 10.1.1912

Sources S. Dalton : Films Pathé Frères Vincennes: Pathé Frères, 1914? |y sum pic

Date de la publication électronique :01 juin 2010
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004