Le Carabe doré  –  1911

Fiche générale

  • Numéro de film : 4709
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Métrage : 145 m
  • Code télégraphique : Pantoufle

RÉSUMÉ

Le carabe doré, appelé vulgairement jardinière est un insecte élégant, vêtu d’une carapace à reflets métalliques. Il passe l’hiver enfoui au pied des arbres, dans les bois ; au printemps, il quitte les mousses pour se mettre à la recherche de sa nourriture. Quand il se sent menacé, il use d’un curieux moyen de défense : faisant saillir l’extrémité du croupion, il lance un venin qui met son ennemi en déroute. Les carabes sont de précieux auxi­liaires de l’agriculture. Ce sont les gardes champêtres de nos jardins. Ils détruisent, durant la belle saison, larves, vers et chenilles ; le ver de terre leur est un régal déli­cieux ; les escargots et les limaces ne trouvent pas grâce devant lui. La chenille, ennemie de nos arbres fruitiers est un gibier de choix dont le carabe, heureusement pour nous, est friand.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 175, 30.12.1911

Sujet dans le Bulletin Pathé n° 47

Date de la publication électronique :18 December 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004